Bruxelles veut que la Suisse accueille des réfugiés

MigrantsLa Commission européenne veut inclure la Suisse dans la répartition des réfugiés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Commission européenne souhaite que la Suisse participe à l'avenir à la clé de répartition permanente des réfugiés, en tant qu'Etat associé aux accords de Dublin. Mais un flou subsiste sur cette «obligation».

Dans sa proposition, adoptée jeudi par le Parlement européen, la Commission européenne prévoit de créer un mécanisme de répartition permanent et contraignant. Le texte fait référence à l'accord de Dublin passé avec quatre pays non-membres de l'UE, soit la Suisse, l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein.

Ces quatre Etats sont tenus d'accepter «sans exception le droit Dublin et son évolution», précisait la proposition présentée la veille par le président de la Commission, Jean-Claude Juncker. Dans le cas contraire, les accords pourraient être résiliés.

Mais cette affirmation était aussitôt relativisée par «sauf si le comité mixte en décide autrement à l'unanimité». Le comité mixte supervise l'application de l'accord et cherche des solutions en cas de désaccord.

Il faudra discuter

Il n'est donc pas certain que la Suisse et ses trois associés soient contraints de reprendre le mécanisme de répartition des réfugiés. «Ca dépendra du texte définitif», a déclaré le vice-président de la Commission, Frans Timmermans, sans vouloir en dire davantage.

Des sources européennes soulignaient jeudi que c'était «compliqué» et qu'il fallait encore discuter avec les pays concernés.

Berne étudie une participation

Prenant part à Luxembourg à la traditionnelle rencontre annuelle des ministres de l'Intérieur des pays de langue allemande, Simonetta Sommaruga a indiqué qu'une participation suisse au programme européen de relocalisation était à l'étude, a indiqué le Département fédéral de justice et police (DFJP).

Les cinq ministres ont reconnu la nécessité d'envisager l'instauration d'un mécanisme de répartition permanent dans le cadre de la coopération au titre de Dublin.

La présidente de la Confédération s'est en outre félicitée de la voie suivie par les Etats européens sous l'égide de la présidence luxembourgeoise du Conseil de l'UE. La Suisse «s'attend à ce que tous les Etats Dublin respectent leurs engagements, en enregistrant systématiquement les données de tous les requérants d'asile et en leur assurant un accueil et un encadrement respectueux de la dignité humaine», précise le communiqué.

Clé de répartition controversée

Les règles de Dublin exigent que le pays d'entrée des réfugiés est tenu de traiter leur demande d'asile. Mais avec des arrivées en grand nombre, le système a montré ses limites. L'Italie, la Grèce et la Hongrie se sont retrouvées complètement débordées.

Jean-Claude Juncker a donc proposé un ensemble de mesures, dont ce mécanisme permanent de répartition des réfugiés en période de crise. Fortement contesté, notamment par des pays d'Europe de l'Est, le mécanisme pourrait ne jamais voir le jour puisqu'il doit être adopté par les Etats de l'UE.

Ceux-ci vont en débattre lundi lors d'une réunion des ministres de l'Intérieur et de la Justice. La Suisse participera à la rencontre. (ats/nxp)

Créé: 10.09.2015, 16h13

Galerie photo

Premiers migrants syriens  en Suisse

Premiers migrants syriens en Suisse Les migrants syriens partis d'Autriche et de Hongrie ont été réceptionnés à Buchs (SG).

Articles en relation

450'000 réfugiés arrivés en Allemagne en 2015

Statistiques Quelque 450'000 nouveaux réfugiés ont été enregistrés en Allemagne depuis le début de l'année dont 37'000 pour la seule première semaine de septembre. Plus...

Juncker et Merkel préconisent d'accueillir les réfugiés

Crise des migrants Jean-Claude Juncker et Angela Merkel ont joint leurs voix mercredi pour en appeler aux valeurs de l'Europe afin que les pays de l'UE se répartissent immédiatement 160'000 réfugiés. Plus...

«Juncker, volontariste, veut répartir 160'000 réfugiés. Il n’a rien à perdre!»

Union européenne Le président de la Commission européenne a lancé un vibrant appel à la dignité ce mercredi. Sera-t-il suivi lundi par les Vingt-Huit? Plus...

Plus de 15'000 réfugiés à Lesbos, «au bord de l'explosion»

Crise migratoire La situation est très tendue sur l'ile grecque avec l'arrivée de près de 17'000 réfugiés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.