Passer au contenu principal

Royaume-UniKaspar Villiger: le Brexit est «stupide»

Une interview de l'ex-président de la Confédération, conseiller fédéral de 1989 à 2003, offusque la presse outre-Manche.

Dans son discours, Boris Johnson a promis de donner plus de pouvoirs aux communautés locales et de renforcer les infrastructures de télécommunications et de transport. (Samedi 27 juillet 2019)
Dans son discours, Boris Johnson a promis de donner plus de pouvoirs aux communautés locales et de renforcer les infrastructures de télécommunications et de transport. (Samedi 27 juillet 2019)
Keystone
Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, s'est attiré des critiques du monde diplomatique, pour avoir comparé l'Union européenne à l'Union soviétique. (1er octobre 2018)
Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, s'est attiré des critiques du monde diplomatique, pour avoir comparé l'Union européenne à l'Union soviétique. (1er octobre 2018)
AFP
Le Parlement britannique va se prononcer sur la tenue d'élections législatives anticipées, prévues le 8 juin. (Mercredi 19 avril 2017)
Le Parlement britannique va se prononcer sur la tenue d'élections législatives anticipées, prévues le 8 juin. (Mercredi 19 avril 2017)
AFP
1 / 150

Ce n'était pas un exercice de démocratie directe, mais une «sottise». Ce sont les propos tenus par l'ancien conseiller fédéral Kaspar Villiger (1989-2003) mardi au cours d'un entretien donné à Swissinfo.

«La question formulée n’était pas suffisamment claire. Et les possibles conséquences, risques et stratégies en cas de «oui» ou de «non» n’ont pas été discutées à fond à travers des procédés qui ont fait leurs preuves dans le monde académique et politique», a estimé l'industriel, également ancien président du conseil d'administration d'UBS.

Avant de poursuivre: «Dans un processus politique de formation de l’opinion, il y a toujours de la propagande, mais elle provient de tous bords, afin que les citoyens puissent se forger un avis.»

Les pro-Brexit s'étranglent

Ces propos ne sont pas passés inaperçus dans la presse outre-Manche. The Daily Express, à la pointe du combat pour le Brexit et une sortie de l'Union européenne sans accord, parle d'«attaque choquante».

Les propos de Kaspar Villiger ont déclenché un torrent de réactions sur le site du tabloïd. «Je savais pourquoi je votais et j'ai voté pour quitter l'Union européenne et l'union douanière», explique l'un d'entre eux. Beaucoup de commentateurs se disent vexés et insultés d'être traités comme des personnes ignorantes, parce leur vote n'a pas plu à l'«establishment» politique.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.