Passer au contenu principal

Le bras d’honneur des sénateurs à Jean-Claude Juncker

Le Conseil des États refuse le délai de mardi et exige des négociations complémentaires avec l’Union européenne.

Claude Junker
Claude Junker
AFP

C’est un petit bras d’honneur que la majorité des sénateurs suisses ont adressé ce mercredi matin à Jean-Claude Juncker. Le président de la Commission européenne a écrit au Conseil fédéral pour lui fixer un délai jusqu’à mardi afin de clarifier l’Accord institutionnel. Pour le Conseil des Etats, la Chambre des cantons suisses, ce délai n’est pas sérieux. Il estime que trop de précipitation va tuer l’accord. Et il demande au contraire des négociations complémentaires avec l’Union européenne. Une décision prise par 22 voix contre 14 et 6 abstentions.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.