Bâle veut construire son Manhattan sur le Rhin

UrbanismePour densifier son centre-ville et agrandir son port maritime, le canton rêve d'une île. Un quartier ultramoderne, à la frontière avec la France et l'Allemagne, qui a déjà ses détracteurs.

Les images de synthèse diffusées en 2012 montrent l'île au centre avec ses grattes-ciel et les quartiers alentours qui devraient aussi connaître des changements. Cependant, le projet initial ne ressemble plus à la manière dont il est appréhendé actuellement, selon son chef.

Les images de synthèse diffusées en 2012 montrent l'île au centre avec ses grattes-ciel et les quartiers alentours qui devraient aussi connaître des changements. Cependant, le projet initial ne ressemble plus à la manière dont il est appréhendé actuellement, selon son chef. Image: Canton de Bâle-Ville

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A New York, il y a Manhattan, l'île grandiose qui accueille gratte-ciel et bureaux d'affaires. En Suisse, le canton de Bâle-Ville rêve aussi de grandeur: une île de buildings sur le Rhin devrait émerger à l'horizon 2030 pour densifier le quartier et ses alentours.

Résistances

Surnommé «Rheinhattan» par les Bâlois, le projet est né de la volonté du canton d’agrandir le port de Kleinhüningen, et donc de le déplacer ailleurs, plus à l'Est. L'espace libre laisserait l'occasion de bâtir ce quartier ultramoderne. Lorsque les premières images de synthèse sont sorties en 2012, «c'est là que les résistances se sont cristallisées», explique au quotidien Le Temps de ce jeudi 11 décembre Thomas Grossenbacher, député vert au Grand Conseil.

Cette cité presque utopique n'est pour l'instant qu'à l'état embryonnaire, mais déjà les habitants des quartiers voisins y opposent leur veto: projet «mégalo» destiné «enrichir des investisseurs privés et le lobby immobilier», relate le quotidien romand. Désormais, le canton se voit contraint de les impliquer dans le processus de développement.

Une zone déjà industrielle

Thomas Grossenbacher analyse cette montée au front pour s'opposer au «Rheinhattan»: «Ils ont peur que les loyers explosent et que le quartier devienne un îlot de luxe.» En effet, le voisinage se situe dans la catégorie de la classe moyenne inférieure, et certaines personnes craignent un embourgeoisement.

Le député insiste sur le fait que la zone est déjà «industrielle et bétonnée», et se déclare favorable aux gratte-ciel, à condition «qu’il y ait assez d’appartements à des prix abordables et que les bureaux n’occupent qu’une minorité de l’espace. Bâle-Ville compte déjà assez de surfaces commerciales.»

«Greenhattan», plutôt que «Rheinhattan». C'est ainsi que le chef du projet, Thomas Waltert, voudrait que la population surnomme l'île: «Cela serait plus fidèle à notre stratégie.» Pour l'instant, la construction du nouveau port maritime, dont le coût est estimé à 140 millions de francs, n'est pas encore sous toit et cherche encore son financement. Les débuts des travaux ne devraient ainsi pas commencer avant 2017, prolongeant d'autant la possibilité d'une île.

(nxp)

Créé: 11.12.2014, 09h48

Articles en relation

Va-t-on bientôt habiter sur les ponts en Suisse?

Architecture Un cabinet d'architecture vaudois propose de répondre au problème du logement par la construction d'appartements sur les ponts. Il voit une quarantaine de possibilités en Suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...