Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«Les bilatérales ne sont plus en danger»

Sean Serafin, membre du comité Rasa, indique que le destin de l’association sera défini dans le cadre d’une assemblée des membres.

Vous retirez une initiative qui avait fait beaucoup de bruit. On a envie de dire: tout ça pour ça?

En cours de discussions sur l’initiative, vous aviez affiché d’autres ambitions, celles de faire mieux coller la loi d’application à la constitution. Ce but-là, vous y avez renoncé?

Certains doivent se réjouir de votre choix… Vous avez subi beaucoup de pression politique pour vous inciter à abandonner votre projet. Le retrait de l’initiative intervient-il également suite à ces pressions?

A-t-il été difficile de trancher ? Au sein du comité, deux voies se dégageaient en faveur d’un retrait ou non…

Rasa s’est constitué pour cette initiative. De gros défis attendent la Suisse sur la question européenne. Allez-vous continuer à vous engager en tant qu’association?