Pas besoin de publier le taux de réussite des gymnases

SuisseLe Conseil des Etats a rejeté une motion de la conseillère nationale Andrea Gmür. Elle demandait la publication des données sur les taux de réussite par gymnase.

La députée Andrea Gmür (PDC/LU.

La députée Andrea Gmür (PDC/LU. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le taux de réussite des bacheliers dans leurs études académiques ne devrait pas être publié par gymnase. Le Conseil des Etats a enterré lundi par 30 voix contre 10 une motion d'Andrea Gmür (PDC/LU) qui demandait la publication des données disponibles.

Les données sur les taux de réussite sont un instrument essentiel pour garantir la qualité de la formation gymnasiale, a reconnu Anne Seydoux (PDC/JU) au nom de la commission. Mais il ne faut pas établir de lien entre la qualité supposée d?un gymnase et le taux de réussite aux études sans se poser d'autres questions.

Antagonisme

Le succès d'un gymnasien dépend de différents facteurs, dont le niveau de formation des parents, a relevé Mme Seydoux. L'établissement d'un classement risquerait de créer un modèle de concurrence fondé sur l'antagonisme plutôt que sur l'encouragement. C'est aux cantons qu'il revient d'utiliser correctement et éventuellement de publier les données disponibles, a-t-elle ajouté.

La qualité des études gymnasiales est pourtant décisive pour la réussite des parcours ultérieurs à l'Université ou dans les hautes écoles, a défendu Erich Ettlin (PDC/OW). Une telle publication ne coûterait rien et respecterait l'autonomie cantonale.

Manque de pertinence

Pour le ministre de l'éducation, Guy Parmelin, l'Office fédéral de la statistique (OFS) ne peut pas publier de résultats qui permettraient de tirer des conclusions sur des établissements déterminés. Les données manqueraient de pertinence, les facteurs de réussite non inhérents à la formation gymnasiale ne seraient pas pris en compte.

Il y aurait aussi un problème de protection des données des personnes interrogées, a souligné le conseiller fédéral. Celle-ci est indispensable pour que les établissements concernés soient d'accord de continuer à fournir des données à l'OFS. (ats/nxp)

Créé: 17.06.2019, 16h26

Articles en relation

Le temps d'enseignement baisse dans les gymnases

Suisse Les objectifs d’enseignement requis par les universités n’ont pas varié tandis que le temps d’enseignement dans les gymnases a diminué jusqu’à 10%. Plus...

Plus de 8000 jeunes pour le climat à Lausanne

Suisse Réclamant une prise de conscience écologique, les gymnasiens et apprentis de tout le pays manifestent en ce moment dans une quinzaine de villes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...