Berne renforce son soutien aux camps de ski

ConfédérationLes organisateurs de camps de sports d'hiver recevront 12 francs par élève au lieu de 7,60 francs actuellement de la part de la Confédération.

La Confédération est bien décidée à sauver les camps de ski.

La Confédération est bien décidée à sauver les camps de ski. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mis à mal par un arrêt du Tribunal fédéral, l'avenir des camps de ski semble plus assuré. La cheffe des Sports Viola Amherd a décidé d'augmenter les contributions fédérales dès l'hiver prochain.

Dans un arrêt publié en décembre, le Tribunal fédéral a décidé que les parents devaient assumer uniquement les frais qu'ils économisent en raison de l'absence de leur enfant pendant les camps scolaires. Il les a estimés entre 10 et 16 francs par jour, selon l'âge des enfants. Or, ces montants, couplés aux contributions fédérales, sont de loin insuffisants pour couvrir tous les coûts.

Grâce à la décision de la ministre des sports Viola Amherd, les organisateurs devraient désormais plus facilement mettre sur pied des camps de sports d'hiver. Ils recevront 12 francs par élève au lieu de 7,60 francs actuellement de la part de la Confédération, indique lundi le Département fédéral des sports (DDPS). L'augmentation est conforme aux dispositions légales actuelles.

Estimant que le sport joue un grand rôle dans la socialisation et le développement des jeunes, le DDPS entend également accorder des moyens supplémentaires à d'autres disciplines. L'ordonnance correspondante doit toutefois être modifiée et une procédure de consultation est en cours. Des fonds supplémentaires devraient être débloqués dès l'été 2020 pour ces autres camps.

Plus de sportifs d'élite

Outre les sports populaires, Viola Amherd veut renforcer les sports d'élite dans le cadre de l'armée. «La Suisse est à la traîne en matière de soutien direct aux sportifs d'élite, comparé aux autres pays. En effet, 70% des athlètes helvétiques doivent exercer une activité lucrative en parallèle de leur discipline», regrette le DDPS.

Pour pallier ce retard, la ministre souhaite doubler le nombre de sportifs, à 70, accueillis chaque année par les écoles de recrue. L'objectif est d'atteindre 1400 sportifs en 2033. Actuellement, l'armée en soutient environ 600. (ats/nxp)

Créé: 16.09.2019, 12h21

Articles en relation

Soutien de Berne aux camps de sports scolaires

Suisse Le Conseil fédéral veut accorder des subventions supplémentaires aux écoles pour qu'elles puissent organiser des camps sportifs. Plus...

Les camps de ski ont toujours la cote mais leur financement fait débat

École Les sorties ne sont plus obligatoires. Les inscriptions n’ont pas baissé, mais le débat sur les objectifs et les tarifs de ces activités est relancé. Plus...

Pas de camps blancs en 2019 pour les élèves

Val-de-Ruz (NE) La suppression des camps blancs permettra de réaliser une économie de quelque 100'000 fr. pour la commune de Val-de-Ruz (NE). Plus...

Les camps de ski soutenus de manière limitée

Suisse La marge de manoeuvre de la Confédération est mince pour maintenir les sports d'hiver dans le cadre de l'école. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...