Passer au contenu principal

Banque mondialeBerne participera aux augmentations de capital

Le Conseil fédéral demande au Parlement d'approuver des fonds de 297 millions de francs pour la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (BAfD).

L’augmentation du capital garanti viendra renforcer la position des deux banques de développement sur le marché des capitaux.
L’augmentation du capital garanti viendra renforcer la position des deux banques de développement sur le marché des capitaux.
AFP

La Suisse veut injecter 297 millions de francs dans les augmentations de capital du Groupe de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (BAfD). Le Conseil fédéral a transmis mercredi son message au Parlement.

Les augmentations de capital concernent la BAfD et deux organisations appartenant au Groupe de la Banque mondiale, soit la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et la Société financière internationale (SFI). Il est prévu de contribuer à hauteur de 99,7 millions de dollars pour la première et de 197,7 millions de dollars pour les deux autres.

L’augmentation du capital garanti viendra renforcer la position des deux banques de développement sur le marché des capitaux. De 2021 à 2024, la Suisse versera près de 50 millions de dollars par an en échange d’actions du Groupe banque mondiale et 12,5 millions de dollars, de 2021 à 2028, en échange d’actions de la BAfD.

Membre depuis 1992

Le Groupe de la Banque mondiale et la Banque africaine de développement sont des acteurs centraux de la mise en oeuvre du programme de développement durable Agenda 2030. Ils soutiennent les pays en voie de développement en allouant des crédits et des subventions et fournissent une aide technique, explique le Conseil fédéral.

Les pays membres des deux banques sont convenus d’augmentations du capital de 13 milliards de dollars pour le Groupe Banque mondiale et de 7 milliards de dollars pour la BAfD. Ces opérations leur permettront de renforcer leurs ressources.

Les deux banques, qui comptent parmi les organisations prioritaires de la coopération suisse, ont largement contribué à la réduction de la pauvreté extrême dans le monde. Celle-ci est passée de 41% en 1981 à 10% en 2015.

La Suisse est membre du Groupe de la Banque mondiale depuis 1992. Elle forme un groupe de vote avec l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan, la Pologne, la Serbie, le Tadjikistan et le Turkménistan et fournit un directeur exécutif. Depuis 1982, la Suisse participe à la BAfD, où elle constitue un groupe de vote avec l’Allemagne, le Luxembourg et le Portugal.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.