Les bateaux devront moins polluer

SuisseMercredi, le Conseil fédéral a décidé de limiter les gaz d'échappement des navires dès le 1er avril.

La Suisse se met au diapason avec l'Union européenne qui a introduit de nouvelles valeurs limites pour les bateaux en début d'année.

La Suisse se met au diapason avec l'Union européenne qui a introduit de nouvelles valeurs limites pour les bateaux en début d'année. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les bateaux qui naviguent sur les lacs et les rivières suisses devront émettre moins de substances polluantes. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de renforcer les prescriptions en matière de gaz d'échappement. Les nouvelles dispositions entreront en vigueur le 1er avril.

La valeur limite des oxydes d'azote (NOx) émis par les bateaux de passagers et les bateaux de marchandises sera abaissée, ce qui obligera leurs détenteurs à installer des catalyseurs comme c'est déjà le cas pour les camions. Les moteurs des bateaux déjà exploités pourront toutefois continuer à être utilisés.

Au diapason de l'UE

Un délai transitoire de deux ans est prévu pour l'importation de moteurs diesel sans système de post-traitement des gaz d'échappement. Ces mesures nécessitent une révision partielle de l'ordonnance sur les moteurs de bateaux.

La Suisse se met ainsi au diapason avec l'Union européenne qui a introduit de nouvelles valeurs limites en début d'année. Depuis le 1er janvier, la navigation internationale sur le Rhin est soumise aux mêmes règles. L'UE oblige en outre à équiper les grands moteurs de filtres à particules, ce qui est le cas en Suisse depuis 2007. (ats/nxp)

Créé: 19.02.2020, 10h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus: les courbes s'aplanissent
Plus...