Passer au contenu principal

La bataille pour les États promet d’être impitoyable

Le PDC part favori pour rester le premier parti de la Chambre haute. Grosse lutte entre les Verts et l’UDC pour la 4e place.

KEYSTONE/Lukas Lehmann

La bataille pour le Conseil national est à peine terminée que celle pour le Conseil des États vit sa phase la plus chaude. Des candidats jettent l’éponge car ils se sont écrasés au 1er tour dimanche. D’autres sont galvanisés par leur bon résultat et ne rêvent que d’une chose: s’asseoir sur un des 46 sièges des États. Un fauteuil prestigieux qui a nettement plus de poids qu’un des 200 sièges du National.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.