AVS: Gerhard Pfister veut du pragmatisme

SuisseLe président du PDC se méfie de réformes trop ambitieuses pour l'AVS. Il se range derrière un relèvement de l'âge de la retraite des femmes à 65 ans et une augmentation de la TVA.

Le président du PDC Gerhard Pfister veut des solutions pour l'AVS qui seront acceptées en votation populaire.

Le président du PDC Gerhard Pfister veut des solutions pour l'AVS qui seront acceptées en votation populaire. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président du PDC Gerhard Pfister a mis en garde dans une interview contre des réformes de l'AVS trop ambitieuses, qui n'auraient aucune chance auprès du peuple. Comme premier pas, il prône un relèvement de l'âge de la retraite des femmes à 65 ans et une augmentation de la TVA.

«Nous nous concentrons actuellement à obtenir l'approbation du peuple pour un âge de la retraite similaire pour tout le monde», a indiqué le Zougois de 56 ans mardi dans une interview avec la «Neue Zürcher Zeitung». C'est le prochain pas le plus réaliste.

Retraite à 65 ans pour les femmes

Le conseiller national plaide pour ne pas trop charger la barque. «Le plus important est que nous n'adoptions pas de réforme exagérée. Elle n'aurait aucune chance dans les urnes», souligne-t-il. Le PDC considère les «propositions pragmatiques» du conseiller fédéral socialiste Alain Berset comme une «très bonne base».

Ainsi la retraite à 65 ans pour les femmes doit faire partie de la réforme de même qu'une compensation sociale pour les femmes les plus touchées. De plus, M. Pfister estime qu'une augmentation de la TVA n'est pas contestée.

Le président du PDC laisse d'autres revendications ouvertes, comme une augmentation des rentes pour les couples. «Si tout le monde trace des lignes rouges à l'avance, il n'y aura pas de solution du tout. Ce n'est pas notre style», a-t-il relevé. (ats/nxp)

Créé: 21.05.2019, 09h21

Articles en relation

Avec la RFFA, Vaud a gagné en compétitivité

Votations La diminution de l'imposition des bénéfices des entreprises pratiquée par les cantons pour compenser la RFFA, redistribue les cartes. Berne dégringole, Glaris gagne quatre places. Plus...

Les réactions face aux nouveaux défis de la RFFA

Suisse Opposants et vainqueurs de la votation sur la réforme fiscale des entreprises liée à l'AVS ont d'emblée réagi sur les nouveaux chantiers qui s'annoncent. Plus...

Revivez le double «oui» à RFFA et à la loi sur les armes

Votation du 19 mai Le Conseil fédéral s'est réjouit après le oui très clair dans les urnes pour le compromis fiscal RFFA et la directive de l’UE sur les armes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.