Passer au contenu principal

L’avenir du «mariage pour tous» se joue cet automne

Exclus du projet, l’accès au don de sperme et la filiation dès la naissance pourraient être réintégrés. Le futur parlement décidera.

Les associations de défense des homosexuels ont manifesté devant le Palais fédéral.
Les associations de défense des homosexuels ont manifesté devant le Palais fédéral.
Keystone

Le «mariage pour tous» verra le jour en Suisse. Reste à savoir quand et sous quelle forme. Une large majorité politique et associative est prête à faire le pas. «128 des 154 participants à la consultation ont accueilli favorablement la proposition», précise la Commission des affaires juridiques dans un communiqué publié vendredi. Malgré, là aussi, une majorité en consultation (97 sur 154), elle refuse toutefois d’intégrer au projet la procréation médicalement assistée (PMA), soit la possibilité pour les couples de lesbiennes de recourir au don de sperme. «La commission est d’avis que la proposition ne pourrait plus bénéficier du soutien de la majorité du peuple.» La décision est tombée par 13 voix contre 12.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.