Un mort et deux blessés graves dans deux coulées en Valais

Ski hors pistesAu moins trois avalanches se sont déclenchées en Valais mercredi. Un skieur hors-piste suédois de 20 ans a été tué et deux autres personnes, des Suisses, ont été grièvement blessées.

Les skieurs avaient quitté le secteur du Plan du Fou. L'un des freeriders a perdu la vie.

Les skieurs avaient quitté le secteur du Plan du Fou. L'un des freeriders a perdu la vie. Image: Police valaisanne/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Toutes les personnes skiaient sur le domaine des quatre vallées entre Nendaz et Verbier.

Le jeune Suédois faisait partie d'un groupe de quatre freeriders qui avaient quitté les pistes dans le secteur Plan du Fou, à une altitude de 2500 mètres quand l'avalanche s'est déclenchée, vers 14h30. Les trois autres n'ont pas été emportés par la coulée. La victime était équipée d'un détecteur DVA, a indiqué la police cantonale.

Un peu plus tôt non loin de là, une avalanche de type plaque à vent a enseveli six Suisses âgés de 15 à 55 ans qui étaient en train de gravir le Bec des Etagnes, dans le massif du Mont-Fort, pour se rendre à une altitude de 3100 m, skis sur le dos. La vie des deux personnes gravement blessées est en danger, précise la police cantonale.

Elles avaient été entièrement ensevelies, peu avant 10h30, de même que deux autres qui s'en tirent avec des blessures moins graves. Deux autres, seulement ensevelies partiellement, en ont été quitte pour la peur.

Une troisième avalanche s'est déclenchée mercredi à Hérémence (VS), également hors des pistes balisées. Là, la coulée n'a pas fait de victime. (ats/nxp)

Créé: 13.02.2013, 21h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.