Passer au contenu principal

Sur les armes, l'espoir secret du Conseil fédéral

Sous pression, le gouvernement renonce à assouplir les exportations d'armes. Mais il attend une contrepartie.

La Suisse n’autorisera pas les exportations d’armes dans des pays en guerre civile. Après des mois de polémiques, le Conseil fédéral a suivi le virage amorcé mercredi dans nos colonnes par le ministre de l’Économie. Sur le départ, Johann Schneider-Ammann nous a confié qu’il allait demander à ses collègues de suspendre la modification de l’ordonnance sur le matériel de guerre lancée en juin. «Nous avons beaucoup discuté et pesé les pour et les contre et nous sommes parvenus nous-mêmes à la conclusion qu’il n’était ni très réaliste ni très intelligent de continuer le processus de libéralisation dans un tel moment», affirmait-il.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.