Passer au contenu principal

L'armée installe le dispositif de sécurité à Davos

Les personnalités participant au WEF pourront atterrir directement sur la base aérienne de Dübendorf (ZH), d'où elles pourront rejoindre Davos par hélicoptère privé ou par la route.

La sécurité à Davos est assurée aussi bien par les troupes au sol que par les Forces aériennes pour l'espace aérien.
La sécurité à Davos est assurée aussi bien par les troupes au sol que par les Forces aériennes pour l'espace aérien.
Keystone

L'armée suisse a commencé à installer le dispositif de sécurité en vue du Forum économique mondial (WEF), qui débutera le 20 janvier à Davos (GR). Les militaires sont placés pour l'occasion sous la direction des autorités civiles grisonnes.

Les préparatifs et les travaux de construction dans les domaines de la sécurité, de la logistique et de l'aide au commandement battent leur plein, a communiqué vendredi le Département fédéral de la défense. Le parlement a fixé à 5000 le nombre maximal de militaires qui effectueront un service d'appui du 17 à 27 janvier 2020 dans le cadre de cet événement.

Seule une partie d'entre eux sera engagée à Davos même. Les autres auront pour mission de protéger les infrastructures en dehors de la ville et fournir des prestations dans les domaines de la logistique et de l'aide au commandement.

Les Forces aériennes seront responsables de la sécurité dans l'espace aérien. Outre le service de police aérienne, elles effectueront des vols de surveillance et des transports au profit du canton des Grisons. L’espace aérien sera limité en permanence dans la région de Davos du 20 au 25 janvier. Cela vaut aussi pour l'entraînement du 17 janvier, de 13h00 à 17h00.

Donald Trump annoncé

Cette année également, les personnalités participant au WEF pourront atterrir directement sur la base aérienne de Dübendorf (ZH), d'où elles pourront rejoindre Davos par hélicoptère privé ou par la route. Les contrôles d’identité et les formalités douanières fixées dans le cadre des Accords de Schengen auront donc lieu à Dübendorf.

Sauf surprise liée à la procédure de destitution, le locataire de la Maison-Blanche, Donald Trump, devrait participer à nouveau au WEF cette année. Des mesures spéciales pour sa venue seraient de la responsabilité de la police grisonne. En 2018, les autorités avaient collaboré avec les services secrets américains à cet effet.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.