Passer au contenu principal

L’ancienne usine de Chavalon aux petits soins intensifs

L'Usine qui appartient pour un petit quart aux SIG rêve toujours de brûler du gaz pour faire de l'électricité.

La société Centrale Thermique de Vouvry (CTV SA), dont l’actionnariat regroupe divers partenaires de la branche dont les Services industriels de Genève, envisage de construire une usine à cycle combiné au gaz naturel sur le site de Chavalon. Le projet, s’il venait à être réalisé, «représenterait une production annuelle de 2 à 3 milliards de kilowattheures, correspondant aux besoins en électricité d’environ 500 000 ménages. Son coût global serait de l’ordre de 700 millions», indique Jean-François Pilet, directeur du projet. Centrale thermique au fuel, Chavalon a été construite en 1965 et a coûté 215 millions. Les activités ont pris fin pour absence de rentabilité (prix du marché trop élevés) en 1999.

L’assainissement du site, qui se trouve sur les hauts de Vouvry, à 825 m, est nécessaire pour opérer la transition. Depuis 2009 déjà, diverses interventions en ce sens ont été diligentées. Des équipes spécialisées sont intervenues pour traiter les deux chaudières, des citernes et des canalisations. Des opérations considérables de désamiantage à l’intérieur de l’usine ont été opérées. «Rien que pour chaque chaudière, nous avons découpé et évacué 120 km de tuyauterie», précise Nicolas Rist, géologue chez BG Conseils, en charge du projet d’assainissement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.