Alliance UDC-PS en faveur de l'AVS

Parlement Les deux partis se sont mis d'accord pour injecter des liquidités extraordinaires dans l'AVS, après le rejet de la réforme Prévoyance 2020.

Roger Nordmann et Thomas Aeschi.

Roger Nordmann et Thomas Aeschi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que le Conseil national a entamé mercredi son débat-marathon de 12 heures sur le budget 2018, le Bund et le Tages-Anzeiger évoquent une alliance «contre-nature» entre l'UDC et le PS aux Chambres. En effet, les deux présidents de groupe Thomas Aeschi et le Vaudois Roger Nordmann ont déposé une proposition individuelle identique visant à injecter des liquidités extraordinaires à l'AVS.

Les deux politiciens proposent de verser au 1er pilier 442 millions de francs, soit l'argent économisé à la suite de l'échec de la réforme des retraites Prévoyance 2020, rappellent les deux journaux. Une somme à verser chaque année pendant un nombre d'années à déterminer encore. Une durée qui doit être encore discutée selon Roger Nordmann qui évoque pour sa part 3 à 4 ans au maximum. Thomas Aeschi, lui, parle de 3 ans.

Motifs différents

Thomas Aeschi et Roger Nordmann ont trouvé ce compromis «piquant» sur la question pour des raisons différentes, expliquent les deux quotidiens alémaniques. En effet, le socialiste vaudois veut gagner ainsi du temps pour permettre une consolidation en profondeur des finances de l'AVS. Le parlementaire UDC cherche lui à éviter que le Parlement ne dépense ces 442 millions de francs à des fins inutiles.

Les deux politiciens vont-ils arriver à leurs fins? Oui pour le National, affirment le Bund et le Tagi. Car à eux seuls, et donc sans le PLR, PS et UDC possèdent 111 voix à la Chambre basse sur 200. En revanche, au Conseil des Etats, l'affaire va se corser, car les deux partis ne comptent que 18 fauteuils sur 46. Il va donc falloir convaincre les sénateurs des autres partis. Et ce n'est pas forcément gagné. En effet, le conseiller aux Etats Erch Ettlin (PDC/OW) a déjà fait savoir qu'on ne pouvait pas ainsi ignorer le peuple et verser ces 442 millions à l'AVS. Il préfère avoir un concept global pour se prononcer.

Affaire à suivre donc au Parlement ces prochains jours puisque le Conseil des Etats planchera sur le budget dès la semaine prochaine.

Créé: 29.11.2017, 10h58

Articles en relation

Un débat qui s'annonce fleuve pour le National

Budget 2018 Des discussions étalées sur trois jours, une avalanche de propositions: la Chambre basse se penche dès mercredi sur le budget de la Confédération. Plus...

Les Etats rallongent le budget de 106,9 millions

Suisse Les sénateurs se sont montrés plus généreux avec à la caisse de pension PUBLICA et l'élargissement de l'UE. Plus...

Bataille sur les millions de l’AVS pour le budget 2018

Parlement fédéral L’échec de la réforme des retraites a dégagé 440 millions de plus au budget. Les élus s’écharpent sur son usage Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...