Allemand «simplifié» pour écrire aux parents

Canton de BâleUne école primaire a décidé d'écrire aux parents de ses élèves dans un allemand «facile» pour qu'ils puissent mieux comprendre ses courriers.

De nombreux parents ont de la peine à comprendre les courriers, même quand il s'agit d'une simple invitation à une soirée d'information scolaire.

De nombreux parents ont de la peine à comprendre les courriers, même quand il s'agit d'une simple invitation à une soirée d'information scolaire. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comment mieux communiquer avec les parents d'élèves? C'est la question que s'est posée l'école primaire Hirzbrunnen à Bâle. Et elle pense avoir trouvé une solution: désormais, elle va leur écrire dans un allemand simplifié, révèle le Blick jeudi qui s'est procuré une lettre dans laquelle l'établissement annonce sa décision.

Il faut dire que de nombreux parents ont de la peine à comprendre les courriers, même quand il s'agit d'une simple invitation à une soirée d'information scolaire. Au point que parfois les lettres sont écrites dans la langue maternelle des migrants ou qu'un interprète soit invité pour faciliter la compréhension.

Du coup, l'école primaire bâloise a pris le taureau par les cornes et va désormais simplifier ses phrases. Les mots composés seront ainsi séparés en deux par un point intermédiaire afin de faciliter la lecture. Ainsi le mot allemand «Lehrperson» (enseignant) s'écrira «Lehr·person», explique le journal. Dans les missives ne figureront aussi plus que les informations essentielles. Il n'y aura en outre plus qu'une phrase par ligne.

Pas que des heureux

La mise au point de cette méthode, imaginée par le «bureau pour un langage facile» à Bâle, a occupé un groupe de travail de dix enseignants pendant deux ans, explique le Blick. Mais elle ne fait pas que des heureux chez les parents concernés. «C'est une déformation de la langue. Or les enfants doivent apprendre correctement l'allemand», critique ainsi le père de deux élèves de l'établissement.

L'allemand simplifié n'en est qu'à ses débuts à Bâle, relativise le porte-parole du Département de l'éducation bâlois Simon Thiriet. Il reconnaît que les gens de langue maternelle allemande devront s'habituer à cette méthode.

Pour le directeur de la faîtière des enseignants suisses, Beat Zemp, le cas bâlois fera école. Selon lui, les établissements vont devoir toujours plus simplifier leur langage pour s'adresser aux parents. Mais le bon allemand ne devrait pas trop en souffrir, espère-t-il. Car les autorités sont toujours tenues d'écrire dans une langue correcte.

(nxp)

Créé: 30.11.2017, 10h04

Articles en relation

La Thurgovie confirme ses exigences linguistiques

Naturalisation Les députés thurgoviens ont approuvé mercredi une proposition de l'UDC, qui exige à l'oral un niveau B2 du système de référence des langues. Plus...

Lucerne maintient deux langues étrangères au primaire

Votations 24 septembre Les citoyens devaient se prononcer ce dimanche sur une initiative réclamant la suppression d'une langue étrangère du programme de l'école primaire. Plus...

«On ne peut pas compter sur l’école pour apprendre le français»

Votation Zurich vote sur l’enseignement des langues en primaire. Le système actuel n’est pas bon jugent des parents francophones. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le franc faiblit: la France voisine souffre
Plus...