La chasse au forcené à la tronçonneuse continue

SchaffhouseUn individu a blessé lundi cinq personnes personnes, dont deux grièvement. La police exclut un acte terroriste.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police n'avait toujours pas retrouvé mardi vers 04h30 l'homme, qui, armé d'une tronçonneuse, a blessé lundi cinq personnes à Schaffhouse. Tout acte terroriste a été exclu. Le suspect est un marginal vivant la plupart du temps en forêt.

La police a poursuivi ses recherches pendant toute la nuit de lundi à mardi, a indiqué à l'ats un porte-parole de la police schaffhousoise. La chasse à l'homme a également été menée dans les environs de Schaffhouse près de la frontière avec l'Allemagne avec des chiens renifleurs.

Il n'y a aucun indice laissant supposer que le fugitif a traversé la frontière en direction de l'Allemagne, a déclaré un porte-parole du centre de situation d'urgence du Bade-Wurtemberg à l'agence de presse dpa.

Attaque dans les bureaux d'une assurance

L'alerte a été donnée lundi à 10h39, a indiqué la police schaffhousoise. L'agresseur, un homme du nom de F.W. âgé de 51 ans, a pénétré dans les bureaux de l'assurance maladie CSS et a blessé deux personnes, dont une grièvement.

Ce marginal, qui vit la plupart du temps en forêt, s'en est pris à un employé de la CSS. Ce dernier a été hospitalisé, puis opéré, mais sa vie n'est plus en danger. L'agression est liée à l'assurance, a confirmé Peter Sticher, procureur chargé de l'affaire, lors d'une conférence de presse.

Une autre collaboratrice a également été attaquée, mais elle a eu plus de chance: elle s'en sort avec des blessures légères.

Trois autres personnes ont également été légèrement blessées, mais pas avec la tronçonneuse. La police ignore s'il s'agit de clients de la CSS ou de passants. Elle ne sait pas non plus si leur agression a eu lieu avant ou après l'attaque dans les bureaux de l'assureur.

D'après une porte-parole de la CSS, l'agresseur est un client. Ses motifs doivent encore être éclaircis.

Bouclage et évacuation

Tout de suite après l'alerte, la police avait bouclé une partie de la vieille ville de Schaffhouse et fait évacuer les passants. Les habitants ont été priés de ne pas sortir et les commerces ont dû fermer leurs portes. Plusieurs ambulances et un hélicoptère de la Rega ont été envoyés sur place.

L'homme à la tronçonneuse a été identifié. Une chasse à l'homme est toujours en cours. L'agresseur a probablement pris, dans la fuite dans sa voiture, une VW Caddy immatriculée dans les Grisons. Le véhicule a été retrouvé, mais l'agresseur court toujours.

Les photos du suspect transmises par la police

Dangereux

Franz W. est qualifié de dangereux et peut réagir de manière agressive, a souligné le vice-commandant de la police schaffhousoise Ravi Landolt. Il est toujours en possession de la tronçonneuse et éventuellement d'autres armes. Les personnes qui l'apercevraient doivent l'éviter et immédiatement prévenir la police.

La police schaffhousoise est assistée dans ses recherches par les polices thurgovienne et zurichoise. Au total, une centaine d'agents, en uniforme et en civil, sont mobilisés pour cette opération. La police allemande est aussi impliquée.

Le quinquagénaire a déjà été condamné à deux reprises pour violations de la loi sur les armes, a indiqué le Ministère public. Le bouclage policier d'une partie de la vieille ville a été levé en milieu d'après-midi. Les commerces situés dans la zone ont pu rouvrir.

Vidéos: la police aux trousses du suspect

(ats/nxp)

Créé: 24.07.2017, 23h02

Galerie photo

Schaffhouse: un forcené  à la tronçonneuse sème la panique

Schaffhouse: un forcené à la tronçonneuse sème la panique Un individu a blessé 5 personnes, dont deux gravement, lundi matin.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Liliane Bettencourt
Plus...