Aldi veut étendre la collecte des briques de lait à la Suisse romande

Déchets Le détaillant va installer des points de collectes dans ses filiales romandes. Migros et Coop sont sceptiques.

Près de 700 millions de briques de lait, de thé froid ou encore de jus de fruits sont utilisées par année en Suisse. La majorité finit brûlée.

Près de 700 millions de briques de lait, de thé froid ou encore de jus de fruits sont utilisées par année en Suisse. La majorité finit brûlée. Image: Olivier Alenspach

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse passe souvent pour une élève modèle en matière de recyclage. Il est toutefois une catégorie dans laquelle elle ne brille pas: la brique à boisson. Si la plupart des pays voisins ont instauré un système de tri de ces emballages, ce n’est pas le cas pour la Suisse. Aldi veut combler cette lacune. Lundi, le détaillant a annoncé qu’il allait permettre d’ici à la fin de l’année le dépôt de berlingots dans toutes ses filiales helvétiques. Depuis l’été dernier, il collecte déjà conjointement briques à boisson et bouteilles en plastique dans 65 de ses filiales de Suisse orientale et de Zurich. Il a étendu en mai ce projet pilote au reste de la Suisse alémanique et au Tessin. La Suisse romande est prochaine sur la liste.

Le détaillant estime répondre à un besoin de la clientèle, comme le montre un «important taux de retour» outre-Sarine. Les contenants recyclés sont acheminés dans une usine de Weinfelden (TG), où ils servent à la fabrication de papier avant d’être transformés en carton ondulé. Outre Aldi, Spar est le seul détaillant à collecter ces emballages dans deux tiers de ses magasins.

Près de 700 millions de briques de lait, de thé froid ou encore de jus de fruits, soit environ 20 000 tonnes, sont utilisées par année. La majorité est incinérée. Il existe actuellement quelque 200 points de collecte, dans des déchetteries ou des magasins. Seule une petite poignée se trouve en Suisse romande, notamment à Payerne ou à Avenches.

Lobbying pour une base légale

Les producteurs de berlingots du pays applaudissent la démarche d’Aldi. Tetra Pak, SIG Combibloc et Elopak Systems ont fondé l’Association pour le recyclage des briques à boisson pour encourager le tri des berlingots. Comment ces entreprises expliquent-elles le décalage entre la Suisse et le reste de l’Europe? «Il n’y a pas ici de base légale pour les briques à boisson, contrairement au verre et au PET. Nous voulons changer cela. Car neuf Suisses sur dix veulent recycler. Et l’environnement en profite», affirme Sabine Eggenberger pour l’association. Celle-ci estime qu’une collecte d’ampleur nationale permettrait d’économiser en bois l’équivalent de 11 000 terrains de foot. Elle s’est fixé l’objectif d’instaurer un tel modèle global pour l’an prochain. Il s’agit notamment de convaincre l’Office fédéral de l’environnement. Et de trouver une source de financement durable, similaire à la taxe perçue sur le PET.

Tiédeur des géants

L’écueil financier explique en partie pourquoi Coop et Migros ne veulent pas eux aussi se lancer dans le tri de berlingots. «Le bénéfice écologique est trop petit au regard des coûts importants qu’implique la mise en place de collectes», explique Patrick Marty, de la Communauté d’intérêt du commerce de détail suisse, qui réunit les deux géants de la distribution ainsi que Denner et Manor.

Directeur de Swiss Recycling, Patrik Geisselhardt confirme: «Il y a un avantage écologique au recyclage des briques à boisson, mais il n’est pas très élevé, en comparaison par exemple de celui de bouteilles de boisson en PET. Il faut noter aussi que c’est un contenant avec une faible empreinte écologique.» Reste que la faîtière des systèmes de recyclage suisses veut encourager le tri de l’ensemble des déchets. «Cela doit être fait sérieusement. Nous allons donc examiner l’opportunité de la collecte nationale des berlingots avec celle des bouteilles plastique.»

Créé: 18.07.2017, 21h05

Articles en relation

Le recyclage du plastique: cher et peu efficace

Suisse Le bénéfice écologique de la collecte de plastique est faible et a un prix, selon une étude menée dans huit cantons. Plus...

Record: 1,3 milliard de bouteilles en PET collectées

Recyclage Les Suisses se sont montrés particulièrement assidus dans la collecte de bouteilles en plastique l'an dernier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.