Alain Berset élu président de la Confédération

SuisseL'Assemblée fédérale a élu mercredi le socialiste fribourgeois par 190 voix sur 210 bulletins valables. Le meilleur score de l'histoire récente.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alain Berset présidera la Confédération en 2018. L'Assemblée fédérale a élu mercredi le socialiste fribourgeois de 45 ans par 190 voix 210 bulletins valables. Le chef du Département fédéral de l'intérieur succède à la démocrate-chrétienne Doris Leuthard.

Vingt bulletins ont porté le nom de personnalités diverses. Quatorze bulletins étaient blancs et 4 nuls. Avec l'excellent score de 190 voix, Alain Berset fait mieux que Doris Leuthard qui, l'année passée, avait récolté 188 voix. Johann Schneider-Ammann a lui décroché 196 voix en 2015. Auparavant il fallait remonter à Pascal Couchepin en 2007 pour dépasser les 190 voix.

Le Parlement a encore élu Ueli Maurer vice-président du Conseil fédéral par 178 voix sur 192 valables. En 2016, Alain Berset avait récolté 187 voix. Le score d'Ueli Maurer est nettement meilleur que celui qu'il avait effectué lors de sa précédente élection en tant vice-président en 2011 (122 voix) et pour la présidence en 2012 (148 voix).

A noter que lors de l'élection à la présidence de la Confédération, Simonetta Sommaruga a obtenu 181 voix en 2014, le PLR Didier Burkhalter 183 voix en 2013. En 2010, la socialiste Micheline Calmy-Rey s'est distinguée par le pire score depuis 1919, ne recueillant que 106 voix.

Confiance en l'avenir

Lors de son discours, donné dans les quatre langues nationales, le futur président de la Confédération s'est voulu confiant envers l'avenir. «Nous vivons dans un pays sûr et prospère. Nous vivons dans un Etat de droit» qui a toujours connu la paix. La Suisse se trouve «aujourd'hui au cœur de phénomènes globaux qui nous dépassent», a-t-il dit en prenant pour exemple la mondialisation, la révolution numérique et l'Europe.

Mais «nous n'avons jamais été si forts que lorsque nous avons anticipé ces évolutions plutôt que de vouloir les freiner». Pour Alain Berset, la capacité à mener des réformes, à évoluer, à rester en mouvement, est la clé du succès helvétique.

Compromis

Vingt-cinq ans jour pour jour après le rejet par le peuple de l'adhésion à l'Espace économique européen (EEE), le pragmatisme de la politique européenne de la Suisse et la capacité de forger des compromis ont permis de trouver un chemin vers la stabilité.

«C'est de ce même équilibre dont nous avons aujourd'hui besoin dans notre relation à l'Europe dont nous partageons la culture», a-t-il dit. Aux médias, cet amoureux de la diplomatie a souligné vouloir poursuivre la voie bilatérale. L'ouverture vers l'extérieur est primordiale.

Il faut avoir des racines solides pour se tourner vers l'avenir, a poursuivi le ministre de la santé en faisant allusion à des événements historiques d'envergure comme le refus de l'EEE. La Suisse est bien préparée pour relever les défis qui l'attendent, tels que les réformes fiscale et des retraites ou l'égalité hommes-femmes. Mais «je ne le ferai jamais seul», a-t-il conclu, soulignant l'importance de la collégialité gouvernementale.

Le nouvel élu a été pris d'assaut par la presse:

Troisième Fribourgeois

Alain Berset est le troisième Fribourgeois à devenir président de la Confédération. Ses prédécesseurs ont été les démocrates-chrétiens Joseph Deiss en 2004 et Jean-Marie Musy en 1925 et 1930.

Le hasard a voulu que le socialiste soit élu le jour de la Saint-Nicolas, patron de la ville de Fribourg. Le président de l'Assemblée fédérale Dominique de Buman, lui aussi Fribourgeois, a marqué symboliquement l'évènement en offrant à l'élu un grand biscôme.

Alain Berset est élu président presque six ans après son entrée au Conseil fédéral. Il sera l'un des plus jeunes présidents que la Suisse a connu. (ats/nxp)

Créé: 06.12.2017, 12h04

Galerie photo

Les élections des présidents de la Confédération depuis 1995

Les élections des présidents de la Confédération depuis 1995 Retrouvez les scores des conseillers fédéraux élus à la présidence depuis 1995 à l'occasion de l'élection de Alain Berset.

Galerie photo

En images, la carrière d'Alain Berset

En images, la carrière d'Alain Berset Le ministre de l'Intérieur sera en 2018 pour la première fois président de la Confédération. Retour sur ses années sous la Coupole bernoise.

Articles en relation

Retrouvez l'élection en direct d'Alain Berset à la présidence

Parlement Le ministre fribourgeois sera la première fois président de la Confédération en 2018. Il a été élu mercredi avec le brillant score de 190 voix. Plus...

Alain Berset accède à la présidence en 2018

Suisse Jeune loup, sénateur, ministre puis dès l'an prochain président de la Confédération: Alain Berset pourrait s'affirmer dorénavant sur la scène européenne. Portrait. Plus...

Avec son sprinter et son Poulidor, Fribourg se hisse à la tête du pays

Suisse 2018 verra la double présidence de Dominique de Buman et d’Alain Berset. Deux figures au parcours distinct mais parallèle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...