Aider les cantons pour la petite enfance

SuisseLa commission de l'éducation du National a adopté ce vendredi un projet qui permettrait à Berne d'octroyer 100'000 francs par an par canton durant trois ans.

Le Conseil national devrait empoigner le dossier à la session d'été.

Le Conseil national devrait empoigner le dossier à la session d'été. Image: illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Confédération devrait pouvoir soutenir les cantons dans l'accueil de la petite enfance. Par 17 voix contre 8, la commission de l'éducation du National a adopté vendredi un projet qui permettrait à Berne d'octroyer au plus 100'000 francs par an par canton durant trois ans.

Le projet vise à mettre en oeuvre une initiative de Matthias Aebischer (PS/BE) demandant que les enfants puissent bénéficier dès la naissance de la loi sur l'encouragement de l'enfance et de la jeunesse. Même si l'UDC, le PLR et l'UDF le rejettent, le projet a été en général bien accueilli en consultation.

Confortée par ces résultats, la commission maintient son projet, annoncent vendredi les services du Parlement. La Confédération devra ainsi soutenir les cantons dans le développement et la mise en œuvre de trains de mesures cohérents dans le domaine de la petite enfance.

Une minorité propose de soutenir les cantons de 100'000 francs au lieu de 150'000 francs par an. Une autre minorité s'oppose au projet. Elle rejette l'idée de financer des programmes cantonaux, soulignant que les communes et les cantons sont compétents dans ce domaine et disposent souvent déjà d'offres adaptées aux besoins en matière d'encouragement précoce.

Financement initial

Avec le projet, quatre cantons pourront bénéficier chaque année d'un contrat unique de trois ans. Au total, l'aide financière devrait s'étaler sur dix ans. Le crédit d'engagement s'élèverait à 8,45 millions de francs.

Les ressources ne devraient pas servir à cofinancer des projets isolés, mais des trains de mesures cohérents dans ce domaine, développés par les cantons. Il s'agit d'un financement initial ou incitatif.

La commission avait failli jeter l'éponge sur le sujet, mais le premier bilan positif tiré par le Conseil fédéral sur l'encouragement de l'enfance et de la jeunesse au niveau fédéral l'a incitée à remettre l'ouvrage sur le métier.

Le Conseil national devrait empoigner le dossier à la session d'été. (ats/nxp)

Créé: 14.02.2020, 14h21

Articles en relation

Soutien aux crèches: le National refuse d'enterrer le projet

Petite enfance Les nouvelles structures d'accueil extrafamilial des enfants continueront probablement d'être cofinancées par la Confédération. Plus...

L'aide fédérale à la petite enfance ne fait pas l'unanimité

Suisse Le financement incitatif prévu pour promouvoir l'égalité des chances à l'âge préscolaire n'est pas au goût de tous. Plus...

Petite enfance: la Suisse se fait taper sur les doigts

Suisse La commission suisse pour l'Unesco estime que les possibilités d'accueil des petits sont trop souvent insuffisantes. Plus...

L'UDC menace les déductions pour frais de garde

Aide aux familles Si elle est acceptée, l'initiative «pour les familles» fait planer le risque de désavantager fiscalement les parents qui placent leurs enfants à la crèche. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Menacé par des explosifs, le village de Mitholz sera évacué dix ans
Plus...