Aide sociale: les citoyens de pays tiers ciblés

SuisseLe Conseil fédéral prévoit de révoquer l'autorisation d'établissement si un requérant admis à titre provisoire est dépendant à l'aide sociale.

L'aide sociale accordée aux ressortissants de pays tiers fait l'objet de réformes à Berne.

L'aide sociale accordée aux ressortissants de pays tiers fait l'objet de réformes à Berne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil fédéral veut restreindre l'aide sociale accordée aux ressortissants de pays tiers. Il a retenu neuf mesures proposées par le Département fédéral de justice et police (DFJP), sept d'entre elles doivent être mises en oeuvre.

Le DFJP devra présenter un projet d'ici à février 2021. Il précisera les conditions d'intégration requises pour l'octroi d'une autorisation de séjour aux personnes admises à titre provisoire. En cas de dépendance à l'aide sociale, l'autorisation d'établissement pourrait être révoquée.

Le projet pourrait aussi restreindre l'aide sociale pour les titulaires d'une autorisation de séjour durant les trois premières années en Suisse.

Prolongations

Trois mesures seront directement mises en oeuvre. L'Office fédéral de la statistique analysera régulièrement la perception de l'aide sociale par les ressortissants d'États tiers sur la base de données appariées.

La prolongation des autorisations de séjour des migrants qui occasionnent des coûts importants nécessitera l'approbation du Secrétariat d'État aux migrations. De plus, le DFJP procédera à une harmonisation de la notion des coûts d'aide sociale entre les cantons.

Le Département examinera aussi d'ici à 2022 deux options permettant d'améliorer l'échange technique de données entre les autorités.

Le gouvernement a exploré les possibilités de restreindre l'accès à l'aide sociale pour les ressortissants extra-européens à la demande du Conseil des États. Il a fait réaliser deux études qui montrent que les personnes arrivées en Suisse grâce au regroupement familial sont particulièrement à risque de dépendre de l'aide sociale. Celles qui viennent y travailler ou se former n'en sont pratiquement jamais tributaires. (ats/nxp)

Créé: 15.01.2020, 13h45

Articles en relation

Aide sociale: la récolte des données est perfectible

Suisse Un audit recommande l'amélioration de la collecte des informations sur les prestations sociales entre les cantons. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Smog: les voitures polluantes interdites de centre-ville
Plus...