L'aide du Canton pour la Grève du climat passe mal

VaudLe PLR et l'UDC vaudois souhaitent clarifier le soutien financier du Canton de Vaud accordé à un événement organisé l'été dernier par la Grève du climat à Lausanne.

Kelmy Martinez est revenu ce 27 février sur le financement d'un événement du mouvement Grève pour le climat par le canton de Vaud.

Kelmy Martinez est revenu ce 27 février sur le financement d'un événement du mouvement Grève pour le climat par le canton de Vaud. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les deux partis ont réagi aux déclarations du trésorier de la Grève du climat Vaud, qui a expliqué ce jeudi matin sur les ondes de la RTS que le Service vaudois de la protection de la jeunesse (SPJ) avait versé 10'000 francs pour l'organisation de «Smile For Future». Ce sommet d'une semaine avait réuni environ 400 militants climatiques, dont Greta Thunberg, en août dernier à l'Université de Lausanne.

Le PLR Vaud a souligné dans un communiqué que ce type d'aide est encadré par des dispositions légales, exigeant notamment aucune forme de prosélytisme. Des exigences qui, selon le parti, ne sont pas respectées «lorsque l'on sait que la Grève du climat prône la désobéissance civile».

L'interpellation du PLR Vaud vise à connaître «les motifs de ce soutien financier» mais aussi à savoir si le Conseil d'Etat était au courant de cette aide.

Plus virulente, l'UDC Vaud a critiqué «ce copinage de gauche qui se sert dans la poche du contribuable». Elle a qualifié la Grève du climat de «société-écran» qui bénéficie «hypocritement du soutien de l'Etat en créant des structures statutaires aptes à obtenir des financements publics», a-t-elle écrit dans son communiqué.

Aide ponctuelle

Interrogé dans La Matinale de la RTS, le trésorier de la Grève du climat Vaud, Kelmy Martinez, a spécifié que ces 10'000 francs avaient «uniquement servi à financer un événement ponctuel», en l'occurrence le sommet Smile For Future. Il a précisé que cet argent n'avait pas été utilisé ensuite pour la campagne de la Grève du climat au Conseil d'Etat.

Kelmy Martinez, également membre de la Jeunesse socialiste vaudoise, a ajouté qu'il fallait replacer cette aide financière dans un calendrier. «Ce don est intervenu avant qu'on s'engage dans la désobéissance civile dure», a-t-il dit.

Le PLR et l'UDC ont déjà déposé des interpellations mardi dernier au Grand Conseil en lien avec des activistes climatiques. Se référant à un article de «20 minutes», les deux partis ont dit vouloir un éclaircissement sur la situation d'un chef de projet employé par le Canton, qui officie aussi comme contact presse pour Extinction Rebellion. (ats/nxp)

Créé: 27.02.2020, 17h44

Articles en relation

Le Conseil d'Etat vaudois s'engage pour le climat

Politique Le gouvernement du canton de Vaud a présenté ce vendredi ses objectifs de fin de législature. La protection de l'environnement fait partie des thèmes principaux qui seront traités jusqu'en 2022. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...