Passer au contenu principal

Une agression sexuelle embarrasse l’École hôtelière de Lausanne

La police a auditionné un étudiant accusé par une collègue d’un viol sur le campus. Le ministère public confirme qu’il mène une enquête.

(Image d'illustration.)
(Image d'illustration.)
DR

L’École hôtelière de Lausanne (EHL) est plus habituée à communiquer sur son leadership mondial, régulièrement confirmé par des classements, que sur une affaire d’agression sexuelle, telle qu’elle paraît s’être déroulée à la mi-janvier sur son site du Chalet-à-Gobet.

Un étudiant de première année se retrouve en effet visé par une plainte d’une étudiante de la même volée. Selon nos informations, les faits se sont déroulés il y a environ deux semaines dans une chambre du campus. Le Ministère public de l’arrondissement de Lausanne et la police municipale l’admettent: «Une enquête est en cours. La procureure chargée du dossier refuse d’en dire davantage, notamment sur la qualification pénale du cas.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.