Passer au contenu principal

L'affaire du récidiviste relance le débat sur la surveillance

Un pédophile a pu arracher son bracelet électronique en toute impunité. Le système reste fiable, selon les autorités.

L'efficacité du port du bracelet électronique a ses limites.
L'efficacité du port du bracelet électronique a ses limites.
Odile Meylan

Nous relations dans notre édition de vendredi l’histoire de William W. Ce pédophile est accusé d’avoir récidivé il y a deux ans dans le canton de Soleure. En liberté surveillée, l'homme était parvenu à neutraliser plusieurs fois son bracelet électronique pour échapper au radar. Les autorités le savaient mais n’ont pas réagi à temps. Nos révélations ont suscité des réactions virulentes. «On joue avec la sécurité publique», dénonce Christian Imark, conseiller national soleurois (UDC).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.