Affaire de la fuite dans l'armée: officier condamné

Saint-GallUn officier d'état-major avait clandestinement enregistré un discours controversé de l'ex-chef de l'armée André Blattmann, qui dénigrait un présentateur de SRF.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vendredi, le tribunal militaire 5 de St-Gall a reconnu l'officier coupable de manquement multiple au règlement de l'armée. Il est condamné, avec sursis, à 30 jours-amende à 90 francs et à une amende de 900 francs.

Le tribunal n'a pas retenu la violation du secret professionnel, a dit à l'ats le porte-parole de la justice militaire, Mario Camelin, confirmant des informations du «Tages-Anzeiger» et du «Bund».

«Traître à l'abattoir»

André Blattmann avait déclaré en avril dernier devant un parterre de 150 officiers d'état-major lors d'un séminaire: «Je me réjouis que l'on arrête le malfaiteur, le traître et je me réjouis qu'on l'amène à l'abattoir».

Il faisait référence au responsable de la fuite de documents révélant des problèmes en lien avec le projet d'acquisition du nouveau système de défense sol-air BODLUV, suspendu depuis par le ministre de la défense Guy Parmelin.

André Blattmann avait ensuite dénigré le journaliste de la SRF Sandro Botz, lui reprochant d'avoir relayé la fuite, en faisant un jeu de mots insultant sur son nom de famille. La rédaction alémanique a exigé des excuses, le chef de l'armée s'est exécuté.

Le Département de la défense s'était distancié de ses propos, tout en rappelant que le discours avait été tenu dans un cercle privé. C'est sur ordre du divisionnaire Philippe Rebord que la justice militaire avait ouvert une enquête contre inconnu.

Enregistrement interdit

L'officier avait enregistré ce discours sans autorisation avant de le télécharger sur le chat du groupe WhatsApp de Giardino, dont il est membre. A l'époque Giardino s'opposait au développement de l'armée.

Peu après, l'enregistrement avait été relayé par la presse. Le verdict peut faire l'objet d'un recours. (ats/nxp)

Créé: 09.12.2017, 16h05

Articles en relation

Justice saisie suite aux propos du chef de l'armée

Suisse Après la diffusion d'un discours d'André Blattmann, la justice militaire a ouvert une enquête contre inconnu. Plus...

Le chef de l'armée vilipende un journaliste et s'excuse

Polémique télévisuelle André Blattmann s'est excusé auprès de la rédaction en chef de la télévision alémanique SRF. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.