Attouchements: l'enquête Nicod est classée

VaudBernard Nicod était poursuivi pour avoir agressé une de ses apprenties. En l'absence de plainte aucune infraction pénale n'a été retenue.

Bernard Nicod.

Bernard Nicod. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La dénonciation contre Bernard Nicod pour agression sexuelle est classée, annonce vendredi le Ministère public central. Le promoteur lausannois devra s'acquitter des frais de procédure.

La dénonciation qui remonte au 5 octobre 2016 émanait de la Direction générale de l'enseignement postobligatoire (DGEP). Elle portait sur des actes relevant d'infractions contre l'intégrité sexuelle, indique le Ministère public dans son communiqué.

«Les faits établis par l'enquête ne constituent pas des infractions contre l'intégrité sexuelle qui se poursuivent d'office. En l'absence de plainte, aucune infraction pénale n'a été retenue», poursuit le texte.

Pour mémoire, la presse a révélé l'affaire au début janvier 2017. Il était question de soupçons d'agression sexuelle sur une apprentie de 25 ans, ce que le Bernard Nicod démentait fermement.

Le promoteur disait alors à l'ats regretter «une petite tape amicale». La DGEP avait agi à la suite d'une dénonciation anonyme. La jeune femme n'a pas déposé plainte de son côté.

(ats/nxp)

Créé: 01.12.2017, 10h11

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inquiétude chez les employés de TAmedia
Plus...