Passer au contenu principal

Réchauffement climatiqueLes activistes du climat veulent paralyser la Suisse

Les militants écolos du mouvement Grève du climat sont en train de planifier une grève nationale le 15 mai prochain. Avec l'aide des syndicats?

A Berne, près de 100'000 personnes sont descendues dans les rues de la capitale le 28 septembre.
A Berne, près de 100'000 personnes sont descendues dans les rues de la capitale le 28 septembre.
Keystone

Le vendredi 15 mai 2020 risque d'être chaud en Suisse. En effet, le groupe Grève du Climat planifie une «grève générale économique» à l'échelle nationale, rapporte samedi le «Blick». C'est ce groupe qui a organisé la manifestation du 27 septembre à Lausanne et tenté de bloquer le giratoire de la Maladière.

Les activistes doivent se réunir dès ce samedi pour planifier la grande grève de mai prochain à Zurich, Berne et Lausanne. Objectif: paralyser la Suisse. Mais si jusqu'ici, les grévistes du climat se sont toujours débrouillés seuls dans leur combat, cette fois il pourrait en aller autrement. Ils souhaitent en effet faire appel aux syndicats pour mobiliser les personnes actives dans le monde du travail. Selon le «Blick», qui cite un document interne que le journal a pu consulter, «Ce n'est qu'avec l'appui des syndicats que les travailleurs pourront être gagnés à leur cause», préconise le texte.

Dilemme chez le syndicats

Du côté des syndicats, on confirme des pourparlers mais on temporise en précisant qu'il n'y a encore rien d'officiel. Le hic, c'est que cette demande les mettrait dans l'embarras. En effet, s'ils soutiennent les objectifs des jeunes activistes, difficile en revanche d'appeler à la grève dans des secteurs où sont en vigueur des conventions collectives de travail. En outre, ce geste pourrait mal passer auprès de la population. Il n'y aura donc pas de décision avant mi-novembre, au grand dam des militants écolos qui auraient voulu une réponse avant le 20 octobre, date des élections fédérales.

Rappelons enfin que le mouvement Extinction Rebellion cette fois va organiser dès lundi des actions dans 60 villes dans le monde entier qui devraient rassembler des milliers de personnes, et notamment des actions de blocage à Londres prévues pour durer plus de deux semaines. But: forcer les gouvernements à agir contre le réchaufement climatique.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.