Elle accuse faussement son mari: acquittée

Dietikon (ZH)Une trentenaire a comparu devant la justice, jeudi, pour avoir tenu des propos calomnieux à l'encontre de son mari.

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une femme qui avait faussement accusé son mari de la battre et de l'obliger à avoir des relations sexuelles a été partiellement acquittée jeudi devant le tribunal de district de Dietikon (ZH). Elle écope d'une peine pécuniaire avec sursis.

Le tribunal l'a condamnée à 180 jours-amende à 10 francs assortis d'un sursis de deux ans pour dénonciation calomnieuse. Elle a été acquittée des reproches de séquestration. Elle n'a pas non plus été reconnue coupable de certains reproches de dénonciation calomnieuse. La cour n'a en partie pas pu établir les faits avec certitude. C'est pourquoi les acquittements ont été prononcés «in dubio pro reo», c'est-à-dire lorsque le doute profite à l'accusé.

Le procureur avait requis une peine de cinq ans de prison contre cette Jamaïcaine de 36 ans. Il est aujourd'hui prouvé que les accusations de la femme étaient fausses, a-t-il souligné jeudi matin. La défense avait, elle, plaidé l'acquittement.

Problèmes de couple

Selon la prévenue, le couple a rencontré des problèmes dès le début du mariage. Son mari la frappait et la forçait à avoir des relations sexuelles.

Elle a répété ses accusations à plusieurs reprises à la police et au Ministère public. Finalement, le mari a été arrêté. Il a passé 203 jours en détention préventive. Comparu devant le tribunal en 2013, il a été entièrement acquitté. Il a reçu 40'600 francs de dommages et intérêts pour le temps qu'il a passé en prison. (ats/nxp)

Créé: 26.01.2017, 21h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.