L'accueil des requérants en Suisse est conforme

Centres fédérauxLa Commission nationale de prévention de la torture estime que les requérants d'asile en Suisse sont en général hébergés dans des conditions conformes aux droits humains.

Centre de Boudry (NE).

Centre de Boudry (NE). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Commission nationale de prévention de la torture (CNPT) a effectué des visites de contrôle dans les centres fédéraux pour requérants d'asile en 2017 et 2018. Elle a publié vendredi un rapport global présentant ses constatations et recommandations.

Elle juge particulièrement positive la facilitation des contacts avec l'extérieur qu'a permis la levée de l'interdiction générale des téléphones portables au printemps 2017. La plupart des centres disposent aussi désormais d'un accès sans fil à l'internet.

Fouilles corporelles

Du côté des points à améliorer, la Commission mentionne notamment les règles relatives aux fouilles corporelles, les mesures disciplinaires, l'identification des victimes de la traite d'êtres humains ou encore l'accès à une prise en charge psychiatrique.

Selon ses constatations, dans la plupart des centres, le personnel de sécurité soumet tous les adultes à une fouille à corps à chaque retour dans l'établissement. Dans un des centres, cette pratique concernait également les enfants, ce que la CNPT a critiqué.

La Commission recommande au Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) de ne procéder à des fouilles corporelles qu'en cas de soupçons concrets. Et d'y renoncer par principe s'agissant des enfants.

Mesures disciplinaires

Elle s'est également intéressée aux mesures disciplinaires. Elle se réjouit que ces mesures soient désormais inscrites dans un registre et qu'un formulaire de recours soit disponible. Elle considère cependant que, pour des raisons de sécurité du droit, une notification orale est insuffisante et recommande de prononcer toutes les mesures disciplinaires par écrit.

La personne concernée doit être entendue et informée du motif et de la durée de la mesure prononcée à son encontre, ainsi que des voies de recours qui s'offrent à elle.

Traite d'êtres humains

En outre, d'après les constatations de la CNPT, le personnel des centres de la Confédération ne dispose pas d'instructions précises concernant l'identification, parmi les requérants, de personnes victimes de la traite d'êtres humains.

Des services externes spécialisés ne sont pas systématiquement consultés. La Commission recommande de définir, pour tous les centres, une procédure qui permette d'identifier les victimes de la traite d'êtres humains et les autres personnes vulnérables.

La CNPT se félicite de l'examen médical systématique des requérants lors de leur arrivée. Elle a cependant constaté que l'accès à une prise en charge psychiatrique est souvent difficile et se limite en général aux cas urgents.

Elle recommande au SEM d'examiner la santé mentale des requérants à leur arrivée et si possible de diriger les personnes présentant des troubles psychiques vers les services compétents déjà pendant leur séjour dans le centre. (ats/nxp)

Créé: 11.01.2019, 12h24

Articles en relation

Asile: les requérants feront au maxi 140 jours

Suisse La procédure d'asile accélérée veut limiter à 140 jours, la durée maximum de séjour des requérants dans les centres fédéraux suisses. Plus...

Centre de requérants d'asile déboutés à Prêles

Berne L'ancien foyer d'éducation pour jeunes délinquants de Prêles recevra mi-2019 des requérants d'asile. La population est sceptique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil des Etats vote deux semaines de congé paternité
Plus...