Une application pour gérer les piqûres de tiques

PréventionDes chercheurs zurichois ont développé une nouvelle application qui aide à prévenir des piqûres de tiques ou encore comment les gérer.

Quelque 20'000 consultations médicales sont à mettre sur le compte des tiques chaque année en Suisse.

Quelque 20'000 consultations médicales sont à mettre sur le compte des tiques chaque année en Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une nouvelle application développée par la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW) aide à prévenir et traiter correctement les piqûres de tiques.

Elle contient notamment une carte des dangers ainsi qu'une marche à suivre.

La carte montre notamment les zones à risques en fonction de données biologiques, géographiques et météorologiques, a indiqué mardi la ZHAW. L'activité des tiques débute en mars.

L'application explique la meilleure méthode pour extraire une tique et un «journal» permet ensuite à la personne de surveiller son état de santé, le questionnant régulièrement sur l'apparition éventuelle de symptômes de borréliose, notamment.

Carte des dangers

Les données recueillies par les différents participants sont utilisées pour améliorer et actualiser la carte des dangers. Développée avec le soutien de l'Office fédéral de la santé publique, l'application va être maintenant promue par une spin-off de la ZHAW. Elle peut d'ores et déjà être téléchargée sur iPhone ou iPad en français et en allemand. Une version Android est prévue pour 2016.

Les maladies les plus fréquentes transmises par les tiques sont la borréliose, ou maladie de Lyme, et l'encéphalite à tiques. Un vaccin est disponible pour la seconde, mais pas pour la première.

Quelque 20'000 consultations médicales sont à mettre sur le compte de ces acariens suceurs de sang chaque année en Suisse. L'an dernier, une centaine de personnes ont contracté l'encéphalite à tiques et 9000 la borréliose.

https://itunes.apple.com/ch/app/zecke/id946829736 (ats/nxp)

Créé: 10.03.2015, 16h55

Articles en relation

Les tiques ont introduit une nouvelle maladie en Suisse

Santé En Suisse, une nouvelle maladie, la neoehrlichiose, transmise par les tiques a été détectée chez six personnes. Selon des chercheurs zurichois, deux mois en moyenne s'écoulent entre les premiers symptômes et le diagnostic correct. Plus...

Les tiques porteuses de la bactérie de Lyme plus résistantes

Biologie Mauvaise nouvelle pour les amateurs de promenades en forêt: les tiques infectées par la bactérie responsable de la borréliose de Lyme semblent plus résistantes que leurs congénères non porteuses. Plus...

Guêpes et tiques profitent du beau temps

Nuisances Les températures estivales de cette fin d'été sont favorables au développement des guêpes. Elles ont aussi une influence sur le nombre de piqûres de tiques, également en hausse actuellement. Plus...

«Attention aux tiques», avertit la Suva

Météo clémente Ces acariens sont particulièrement nombreux aux mois de mai et juin. Il n'y a pas de protection absolue contre les maladies qu'ils transmettent, mais de simples précautions permettent de réduire le risque de piqûre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...