Un projet de filière bilingue en secondaire

BienneLa ville du Seeland a créé une filière pour août 2018 où la moitié des cours se feront en allemand, et l'autre en français.

La ville de Bienne.

La ville de Bienne. Image: Image d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La ville de Bienne va ouvrir en août 2018 une filière bilingue au niveau du secondaire I (FiBiS). Pour le Conseil municipal, il s'agit d'un projet innovateur. L'enseignement y sera donné pour une moitié en allemand et pour l'autre en français et les élèves seront mélangés. La filière conjuguera deux plans d'étude: le romand et le germanophone.

«Ce projet concrétise l'ambition d'un bilinguisme paritaire, d'égal à égal sans majorité et minorité», a estimé le conseiller municipal Cédric Némitz en présentant vendredi cette filière bilingue. «On mélange les enseignants et les élèves», a souligné le directeur de la formation.

La FiBiS comptera deux classes de 9e année Harmos, soit 40 élèves. Les branches de français et d'allemand y seront enseignées au même niveau, sans faire de distinction entre langue principale et langue secondaire. Tous les autres cours seront dispensés dans les deux langues.

Des tandems d'enseignants se partageront la matière dans plusieurs branches comme l'histoire ou la géographie. La langue d'enseignement se fera par thème et pas seulement par branche. En mathématiques par exemple, la géométrie sera dispensée en allemand et l'algèbre en français.

Grille horaire commune

Une grille horaire a été élaborée spécifiquement pour les élèves de cette nouvelle filière à partir des deux plans d'étude aujourd'hui en vigueur dans le canton de Berne: le plan d'étude romand (PER) et le «Lehrplan» 21. Il s'inspire du meilleur des deux documents.

La filière bilingue du secondaire constitue un atout pour les élèves francophones qui choisissent la voie de l'apprentissage à l'issue de l'école obligatoire. Les jeunes Romands sont en effet pénalisés par rapport aux germanophones dans la recherche d'un emploi dans la ville bilingue de Bienne.

Immersion

Ce concept d'enseignement secondaire basé sur l'immersion réciproque et conciliant les deux programmes d'études est unique en Suisse, selon les autorités biennoises. Le Conseil municipal a décidé d'instaurer cette filière bilingue secondaire après le succès de la filière bilingue primaire.

Lancée en 2010, la filière bilingue primaire compte aujourd'hui 330 élèves. Environ un tiers d'entre eux est germanophone, un tiers francophone et un tiers allophone. (ats/nxp)

Créé: 01.12.2017, 13h31

Articles en relation

Ils dévalisent une fourgonnette de La Poste

Bienne Des individus ont profité de l'absence du facteur, qui effectuait une livraison, pour se servir de colis, lundi, à Bienne (BE). Plus...

Bienne se sépare de Mike McNamara

Hockey sur glace La série de mauvais résultats du HC Bienne coûte sa place à l'entraîneur McNamara. Plus...

Bienne privé de Joggi pendant trois semaines

Hockey - National League Mathias Joggi souffre d'un épanchement sanguin après avoir été touché à un genou par un puck. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Regula Rytz vise le siège d'Ignacio Cassis
Plus...