Un outil pour faciliter aux réfugiés l'accès aux études

Suisse Afin de soutenir les réfugiés dans leurs démarches pour accéder à l'enseignement supérieur, un site web participatif a été mis sur pied par l'UNES.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les réfugiés doivent pouvoir accéder plus facilement aux études universitaires. Pour les aider dans cette voie, l'Union des étudiants de Suisse (UNES) a lancé un site Internet qui permet aux personnes concernées d'accéder aux informations utiles et de prendre en main leur situation.

«Un bon début»

Ce site, uniquement en allemand pour l'instant, est aussi participatif: chacun est invité à transmettre des informations et expertises en provenance des cantons et des différentes disciplines, a indiqué mercredi l'UNES devant les médias à Berne. Afin de développer pleinement leur potentiel et prendre des décisions de manière autonome, les réfugiés ont besoin d'informations.

Lia Zehnder, membre du comité exécutif de l'UNES, se réjouit de la progression du site Internet intitulé «Perspectives - études». Mais selon elle, «la prochaine grande étape à atteindre est celle de l'accès aux études supérieures égal en droits». En Suisse, des nombreux obstacles structurels et administratifs empêchent les réfugiés d'avancer jusqu'aux études. Cela doit changer, dit-elle.

«Nous avons besoin de nouvelles possibilités pour utiliser pleinement le potentiel disponible sur notre marché du travail. Soutenir les réfugiés étudiants de manière adaptée est un bon début», estime pour sa part Martina von Arx, responsable du projet, selon la version écrite de son discours.

Ambassadeurs au Parlement

Outre son site Internet, l'UNES mise aussi sur des ambassadeurs au Parlement fédéral pour relayer ses préoccupations lors de la session qui débute lundi prochain. Parmi eux figurent les conseillers nationaux zurichois Rosmarie Quadranti (PBD) et Balthasar Glättli (Verts).

«Afin d'utiliser pleinement le potentiel des réfugiés hautement qualifiés, un examen approfondi de leurs capacités est nécessaire, aussi rapidement que possible», souligne Mme Quadranti, citée dans le communiqué. L'élue a déposé l'année passée une motion en ce sens, qui n'a pas encore été traitée par le National. (ats/nxp)

Créé: 21.02.2018, 12h09

Articles en relation

Asile: bilan positif pour les aumôniers musulmans

Suisse Dans le cadre d'un projet pilote, des aumôniers musulmans ont été engagés dans des centres pour requérants d'asile. Franc succès, l'expérience sera prolongée. Plus...

La moitié des Suisses insatisfaits de la politique

Sondage Le système de santé, l'immigration et la politique d'asile sont pour les Suisses les domaines où la nécessité d'agir est la plus grande. Plus...

Autorité parentale refusée à un requérant d'asile

Justice Le Tribunal fédéral a refusé de donner l'autorité parentale à un requérant d'asile car il estime que l'homme ne connait pas suffisamment les besoins de son enfant de 6 ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Schneider-Ammann s'en va
Plus...