Un gérant de fortune doit informer son client

Canton du ValaisLe Tribunal fédéral a confirmé la condamnation d'un gestionnaire de fortune qui avait dissimulé rétrocessions et rémunérations.

Tout gérant de fortune doit, en sa qualité de mandataire, rendre compte de son activité à son client.

Tout gérant de fortune doit, en sa qualité de mandataire, rendre compte de son activité à son client. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Tribunal fédéral a rejeté le recours d'un gérant de fortune valaisan reconnu coupable de gestion déloyale. L'homme n'avait pas informé ses clients des ristournes qu'il touchait. La peine de quatre ans et demi ferme est définitive.

En 2007 et 2008, ce directeur et actionnaire unique d'une société de gestion de fortune avait reçu d'une banque quelque 400'000 francs de rétrocessions et rémunérations.

L'établissement dépositaire des fonds le récompensait ainsi pour les clients qu'il lui apportait. Le gestionnaire n'en a pas informé ses clients alors même que ceux-ci subissaient des pertes, en particulier lors de la crise des marchés financiers en 2007.

Condamné à quatre ans et demi de prison en appel pour gestion déloyale et faux dans les titres, l'homme d'affaires a recouru au Tribunal fédéral. Il estimait que la dissimulation des rétrocessions et rémunérations n'était pas punissable.

Devoir d'information

Dans un arrêt publié jeudi, le Tribunal fédéral rappelle que le gérant de fortune doit, en sa qualité de mandataire, rendre compte de son activité à son client. Il doit aussi lui restituer ce qu'il a reçu dans ce cadre. Cette obligation concerne aussi les avantages indirects tels que les ristournes et rétrocessions.

Ce devoir de rendre compte est important pour le client car cela lui permet de vérifier si le mandat a été exécuté fidèlement et soigneusement. Ces informations lui permettent aussi de réclamer ce qui lui est dû et, le cas échéant, d'exiger des dommages-intérêts.

Si le gérant dissimule au client les ristournes et rétrocessions qu'il a reçues dans le cadre du mandat, il se rend coupable de gestion déloyale, conclut la cour. (arrêt 6B_689/2016 du 14 août 2018, destiné à publication) (ats/nxp)

Créé: 06.09.2018, 12h01

Articles en relation

Chêne-Bougeries: peines confirmées pour les tueurs

Canton de Genève Les trois Kosovars avaient été engagés par un gestionnaire de fortune afin de tuer son épouse. Elle en avait réchappé par miracle. Plus...

UBS toujours au top de la gestion de fortune

Banques Le numéro un bancaire suisse reste le premier gestionnaire de fortune au niveau mondial, selon un classement publié lundi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Pour ou contre l'écornage des vaches?
Plus...