Un faux policier extorquait de l'argent

Canton de BerneLa police bernoise a arrêté un homme de 25 ans qui se faisait passer pour un agent afin de mieux soutirer de l'argent à ses victimes.

Depuis le début de l'année, la police bernoise a eu connaissance de trois cas similaires.

Depuis le début de l'année, la police bernoise a eu connaissance de trois cas similaires. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme soupçonné de se faire passer pour un policier afin de soutirer de l'argent à ses victimes a été arrêté dans le canton de Berne. Âgé de 25 ans, il avait tenté de se faire remettre 14'000 francs. Depuis le début de l'année, des faux policiers ont réussi avec leur stratagème à mettre la main sur 45'000 francs

Une femme a alerté la semaine dernière la police cantonale bernoise après avoir reçu un appel téléphonique suspect. Un homme qui se présentait comme policier a affirmé enquêter sur des cambriolages et exigé qu'elle lui remette de l'argent pour qu'il soit en sécurité.

Arrêté durant un rendez-vous

La police a réussi à appréhender l'escroc lors du rendez-vous qu'il avait fixé à Büren an der Aare (BE) avec sa victime pour recevoir l'argent. Cet homme a été placé en détention provisoire, a indiqué mercredi le Ministère public cantonal pour la poursuite des infractions économiques.

Depuis le début de l'année, la police a eu connaissance de trois cas similaires. Les malfaiteurs ont réussi à soutirer 45'000 francs à leurs victimes. La police appelle la population à se montrer méfiante lorsque de prétendus policiers l'incitent à retirer, verser ou transmettre de l'argent. (ats/nxp)

Créé: 15.01.2020, 11h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les communes les plus riches ont le plus de chiens
Plus...