Un accident nucléaire coûterait 40 milliards

SuisseLes estimations se sont notamment basées sur la catastrophe dans la centrale de Fukushima.

Un aperçu d'un réacteur dans la centrale de Mühleberg.

Un aperçu d'un réacteur dans la centrale de Mühleberg. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En cas d'accident dans une centrale nucléaire en Suisse, la facture pourrait se monter entre 35 et 40 milliards de francs. C'est ce qui ressort d'un rapport basé sur l'expérience de la catastrophe de Fukushima.

Le concept de l'Office fédéral de la protection de la population, publié en 2015, définit le scénario de référence sur lequel doit s'appuyer la planification des interventions. Il tient compte des nouvelles connaissances en la matière, acquises notamment lors de la catastrophe nucléaire de Fukushima, écrit lundi le gouvernement dans sa réponse à une question de la présidente des Verts, la conseillère nationale bernoise Regula Rytz. (ats/nxp)

Créé: 26.09.2016, 18h06

Articles en relation

Mühleberg peut redémarrer

Energie La centrale nucléaire était découplée du réseau depuis le 14 août dernier pour sa révision annuelle. Plus...

Une fausse alerte interrompt la centrale de Gösgen

Canton d'Argovie La centrale nucléaire de Gösgen (AG) n'a pas produit de courant pendant quatre heures dans la nuit de vendredi à samedi. Plus...

Soucis inattendus à la centrale de Leibstadt

Argovie Des éléments de combustion vont devoir être remplacés. La centrale nucléaire restera à l'arrêt jusqu'à fin octobre. Plus...

Beznau II a été rebranché au réseau

Nucléaire Les travaux ont permis de remplacer 20 des 121 éléments combustibles de l'installation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: le congé accordé aux femmes par la Ville fait débat
Plus...