Un Fonds à Genève pour lutter contre le terrorisme

Anti-terrorismeGenève va accueillir dès juin un nouveau Fonds pour lutter contre l'extrémisme violent. Lancée par les Etats-Unis, cette nouvelle structure va financer des projets pour tenter d'écarter les jeunes de la radicalisation.

Le nouveau Fonds lancé à Genève destiné à la prévention de lutte contre le terrorisme violent se penchera dans un premier temps au Nigeria (photo), au Mali, au Maroc ainsi qu'au Bangladesh.

Le nouveau Fonds lancé à Genève destiné à la prévention de lutte contre le terrorisme violent se penchera dans un premier temps au Nigeria (photo), au Mali, au Maroc ainsi qu'au Bangladesh. Image: Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Nigeria, le Mali, le Maroc et le Bangladesh constituent les quatre pays pilotes choisis pour les programmes du Fonds. Le GCERF, lancé dans le cadre du Forum mondial contre le terrorisme (GCTF), veut obtenir 200 millions de dollars de contributions de l'UE ou Etats, notamment les Etats-Unis et le Qatar, ou de partenaires privés sur 10 ans.

Son mandat a lui notamment été établi en février par 27 gouvernements, dont la Suisse, l'ONU, la Banque mondiale, des ONG ou encore des représentants du secteur privé.

L'un des défis du GCERF sera d«identifier les projets les plus porteurs soumis par les communautés et les organisations de la population civile, a indiqué à l'ats un porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il faudra ensuite obtenir le soutien du pays concerné pour leur mise en uvre.

Lien avec les droits de l'homme évoqué

Le GCERF sera lancé sous la forme d«une fondation et bénéficiera d«un accord de siège avec la Confédération. Le secrétariat doit être dirigé par le numéro deux du Centre de politique de sécurité de Genève (GCSP), Khalid Koser. Une première réunion du conseil de fondation devrait avoir lieu d'ici la fin de l'année.

Le siège à Genève est logique pour une approche globale de la problématique, avec la présence du Conseil des droits de l'Homme, les institutions humanitaires ou des organisations actives dans la promotion de la paix et de la coopération au développement, souligne encore le porte-parole du DFAE.

Les experts attendent eux d'en savoir davantage sur le fonctionnement et l'autonomie du GCERF. L'avantage est la coordination des moyens et des expertises, souligne le directeur du Centre international pour l'étude de la radicalisation (ICSR), Peter Neumann.

Il appelle à se pencher uniquement sur la lutte contre l'extrémisme violent et ne pas la confondre avec le développement. Si les gouvernements souhaitent dicter le fonctionnement du Fonds, l'intérêt de cette structure sera remis en cause, met également en garde M. Neumann. (ats/nxp)

Créé: 23.04.2014, 21h55

Articles en relation

Des islamistes enlèvent plus de 100 lycéennes

Nigeria Plus de 100 jeunes filles ont été enlevées dans leur lycée du nord-est du Nigeria par des islamistes de Boko Haram, a déclaré mardi une source sécuritaire. Plus...

Un double attentat ensanglante une gare routière au Nigeria

Afrique Un double attentat s'est déroulé lundi matin à l'heure de pointe dans une gare routière proche de la capitale du Nigeria, Abuja. Un bilan provisoire fait état de 71 morts et 124 blessés. Plus...

L'otage français Gilberto Rodrigues Leal «est mort»

Mali Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal. Il l'avait enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. Plus...

Des membres d'Al-Qaïda neutralisés au Mali

Armée française Une opération spéciale de l'armée française menée dans la nuit de mercredi à jeudi dans le désert malien a permis de «neutraliser» des membres d'Al-Qaïda. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...