Trente-quatre chiens huskies séquestrés

Canton de BerneUn élevage de huskies dans l'Emmental était visé par une enquête du service vétérinaire. Quelque 34 chiens ont été saisis.

Les chiens, principalement des huskies de Sibérie, étaient en bonne santé au moment du séquestre.

Les chiens, principalement des huskies de Sibérie, étaient en bonne santé au moment du séquestre. Image: DR/photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le service vétérinaire du canton de Berne a séquestré 34 chiens husky à Röthenbach (BE). L'opération, qui conclut une affaire vieille de plusieurs années, a été menée en raison d'irrégularités dans cet élevage de l'Emmental.

Le début de l'affaire remonte à décembre 2014, lorsque le service vétérinaire avait exigé une diminution du nombre de chiens dans cet élevage, a rappelé mardi la Direction de l'économie publique bernoise dans un communiqué.

Le propriétaire des chiens avait fait recours, portant l'affaire devant le Tribunal fédéral, où il avait été débouté en février dernier. Refusant toujours d'obtempérer, il a contraint le service vétérinaire à passer à l'action et à séquestrer ces 34 chiens.

L'opération a été menée en collaboration avec la police et le centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l'armée.

Les chiens, principalement des huskies de Sibérie, étaient en bonne santé au moment du séquestre. L'armée s'occupera d'eux jusqu'à ce qu'ils soient vendus, a expliqué la Direction de l'économie publique, précisant que les personnes intéressées pouvaient se renseigner sur le site internet du service vétérinaire. (ats/nxp)

Créé: 04.09.2018, 14h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...