Trafic régional à revoir d'ici à fin 2018

RéformeBerne a chargé le Département fédéral des transports de mettre un projet en consultation pour améliorer sa rentabilité.

Le transport régional est un élément essentiel des transports publics suisses. La demande a augmenté en moyenne de 4,7% entre 2007 et 2015.

Le transport régional est un élément essentiel des transports publics suisses. La demande a augmenté en moyenne de 4,7% entre 2007 et 2015. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La rentabilité du transport régional des voyageurs doit être optimisée. Le Conseil fédéral a chargé mercredi le Département fédéral des transports de mettre un projet en consultation d'ici à la fin 2018.

Le transport régional est un élément essentiel des transports publics suisses. La demande a augmenté en moyenne de 4,7% entre 2007 et 2015 et le degré de couverture des frais s'est constamment amélioré. Mais les passagers ne financent qu'à peine 50% des coûts, le reste est à la charge de la Confédération et des cantons.

Pour le Conseil fédéral, le système doit être optimisé. Ces dernières années, le financement de certaines offres n'a pu être réglé qu'en dernière minute et le système complexe manque d'incitations au gain d'efficience.

Un groupe d'experts a formulé en novembre 2015 des pistes et l'Office fédéral des transports a rencontré les parties. Les services fédéraux, les cantons et les entreprises de transports admettent la nécessité de perfectionner le système notamment pour mieux répartir les compétences entre la Confédération et les cantons tout en créant davantage d'incitations à l'action entrepreneuriale et au gain d'efficience.

Plus cher pour l'usager

Les passagers risquent de devoir mettre la main au portemonnaie. Le Conseil a mis en avril en consultation un plafond de dépenses de 3,97 milliards de francs pour la période 2018-2021. Mais cette somme ne répondra pas à toutes les attentes. Il faudra envisager un report à 2020 voire au-delà de certains aménagements de l'offre.

Les cantons veulent investir davantage et ont déjà demandé à la Confédération une hausse de 134 millions au budget planifié. Selon eux, l'enveloppe proposée ne couvrira que 160 millions des 883 millions de surcoûts attendus pour 2018-2021. Les cantons proposent que les clients paient un tiers des sucroûts, le reste étant divisé entre la Confédération et les cantons. (ats/nxp)

Créé: 22.06.2016, 16h21

Articles en relation

11,5 millions pour améliorer la jonction de Malley

Trafic routier Le Conseil fédéral a approuvé mercredi ce projet visant à augmenter la capacité des accès à l'autoroute. Plus...

Les Suisses toujours plus bloqués dans les bouchons

Trafic routier La plus grande partie des heures d'embouteillage est due à des surcharges du trafic, selon l'OFROU. Plus...

Tous regardent maintenant vers le FORTA

Trafic routier Le lobby routier espère désormais obtenir des avancées qu'il n'était pas près d'obtenir sans l'initiative au Parlement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Genevois se ruent sur les masques
Plus...