Swisscom a lancé son réseau 5G à minuit

TélécommunicationsGenève, Lausanne, Estavayer-Le-Lac, Champéry sont désormais couvertes par la 5G. Les premiers appareils compatibles arriveront sur le marché dans les mois à venir.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Swisscom a donné le coup d'envoi de son réseau 5G en Suisse sur une centaine de sites. D'ici la fin de l'année, le géant des télécommunications couvrira tout le pays avec cette cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile. Les premiers appareils compatibles arriveront sur le marché «dans les mois à venir», si bien que les clients doivent encore patienter.

«A minuit (dans la nuit de mardi à mercredi), Swisscom a actionné le bouton», a relevé l'opérateur dans un communiqué. «La mise en service de la 5G est effective sur 102 sites répartis dans 54 localités, dont Genève, Lausanne, Estavayer-du-Lac, Champéry, Bâle, Berne et Zurich.»

Les efforts sont mis à la fois sur les grandes villes, les zones touristiques et les zones rurales.

«Collaboration constructive»

Les fréquences 5G ont été vendues aux enchères en février pour un total de 380 millions de francs. Swisscom - au même titre que ses rivaux Sunrise et Salt - a obtenu un droit pour une durée de 15 ans. Dans son communiqué, l'opérateur dit «compter sur une collaboration constructive avec les cantons et les communes dans le cadre des travaux d'extension».

Le directeur général de Swisscom, Urs Schaeppi, souligne que «la 5G offre de nouvelles possibilités pour les clients privés et la place économique suisse. Elle permet de »connecter à vitesse grand V des millions d'appareils, d'objets et de personnes.« Dans le même temps, l'opérateur »continue d'investir massivement" dans le réseau fixe. D'ici fin 2021, il équipera les 2212 communes de Suisse avec la technologie de fibre optique.

La Suisse pionnière en 5G

Sunrise de son côté avait lancé fin mars son offre 5G en Suisse, en approvisionnant plus de 150 villes et localités, avec une couverture pour 80 à 98% de la population dans les lieux concernés.

Le trafic de données mobiles sur le réseau mobile double environ tous les 12 à 17 mois, avait relevé le numéro deux suisse des télécommunications. Avec, en outre, les exigences croissantes de communication pour l'internet des objets, la génération de téléphonie mobile actuelle, la 4G, n'est pas en mesure de couvrir cette demande à elle seule, estime Sunrise.

Avec la Corée du Sud, le Japon, les Etats-Unis et la Chine, la Suisse fait partie des pays pionniers pour la 5G.

Cette nouvelle n'a pas réussi à faire sortir l'action Swisscom de la zone rouge. Le titre a fini en baisse de 0,3% à 468,50 francs, après avoir cédé ses gains tout au long de la séance. L'indice vedette SMI a quant à lui fini sur une progression de 0,17%. (nxp)

Créé: 17.04.2019, 08h04

Articles en relation

Swisscom veut concurrencer Whatsapp avec RCS

Telécommunications Le géant des télécommunications veut introduire le successeur du SMS d'ici à la fin de l'année. But: concurrencer Whatsapp. Plus...

Swisscom vante les atouts de la 5G dans un contexte tendu

Téléphonie mobile L’opérateur annonce une couverture de plus de 90% du territoire d’ici à la fin 2019. Le premier smartphone 5G commercial arrive en mai. Plus...

Swisscom vise une large couverture 5G à la fin 2019

Téléphonie Swisscom activera les réseaux de 5G dès qu'il aura obtenu la concession pour les nouvelles fréquences de téléphonie mobile. Plus...

Le Grand Conseil exige un moratoire sur la 5G

Technologie Tout comme le Canton de Vaud, les députés veulent attendre les résultats d’études scientifiques indépendantes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.