Recherche: Berne veut défendre son excellence

SuisseLe Conseil fédéral a actualisé sa stratégie de formation, de recherche et d’innovation (FRI). L'accent sera mis sur la numérisation entre autres.

Le Conseil fédéral veut renforcer l'attractivité internationale de la Suisse en formation, de recherche et d’innovation (FRI).

Le Conseil fédéral veut renforcer l'attractivité internationale de la Suisse en formation, de recherche et d’innovation (FRI). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Suisse veut se maintenir parmi les nations de pointe en matière de formation, de recherche et d’innovation (FRI). Le Conseil fédéral a actualisé mercredi sa stratégie sur le sujet avec un accent sur la formation professionnelle, le soutien à l'innovation et la numérisation.

Grâce à la numérisation, formation, recherche et innovation auront de nouvelles perspectives permettant d'atteindre un volume de données inédit et de les diffuser plus rapidement. Nouvelles professions, nouvelles méthodes de formation, nouveaux champs de recherche, nouvelles connaissances et nouveaux champs d’application en résulteront.

Une communication dépassant les frontières nationales et culturelles pourra être établie à moindres coûts. Il deviendra possible d’optimiser la réalisation d’activités régulières, d’éliminer les barrières d’accès à la formation et aux résultats de recherche, ainsi que d’exploiter les nouveaux potentiels de création de valeur. Il faudra aussi trouver des parades contre la cybercriminalité.

Certaines contraintes réduiront toutefois les marges de manoeuvre dans le domaine FRI. Parmi elles, le besoin de ressources financières considérables est en augmentation. La politique d'encouragement est en outre confrontée à la remise en cause de coopérations internationales ayant fait leurs preuves comme le montre le Brexit et pourrait pâtir des divergences persistantes avec l'UE.

Cadre optimal

La stratégie doit donc créer en permanence des conditions-cadres optimales favorisant les activités autonomes des acteurs FRI sur la scène internationale. Les acteurs doivent avoir accès aux infrastructures, programmes et services à l'étranger. La Suisse veut encourager la mobilisation transnationale en vue de recherche et d’apprentissage et s’engage en faveur de la reconnaissance internationale des diplômes suisses et de l’expérience pratique extrascolaire.

Il s'agit aussi de renforcer l'attractivité internationale de la Suisse. Pour ce faire, la Suisse doit rester un site d'implantation concurrentiel, de qualité et de renommée mondiale. Le système doit évaluer les tendances mondiales et en tirer activement parti. La Suisse doit enfin être perçue dans le monde entier comme un pays attractif pour l'implantation d’institutions de recherche de haut niveau et d’entreprises étrangères innovantes.

La dernière édition de la stratégie remonte à 2010. Entretemps sont nés le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche, le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation, la nouvelle agence de soutien à l’innovation Innosuisse et ou encore le Parc suisse de l'innovation. (ats/nxp)

Créé: 04.07.2018, 13h34

Articles en relation

Un diplômé étranger sur deux reste en Suisse

Formation Près de 50% des étudiants ayant réussi avec succès leur formation dans les écoles helvétiques ne retournent pas dans leurs pays. Plus...

Classement mondial: l'EPFL perd 10 places

Formation Pour la première fois depuis 2012, l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne est évincée du top 20 du classement QS des universités. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.