Quatre randonneurs périssent dans une avalanche

ValaisUne coulée a emporté quatre randonneurs à peau-de- phoque dans la région de Grünhornlücke sur la commune de Fieschertal.

L'avalanche de Fieschertal.

L'avalanche de Fieschertal. Image: Police valaisanne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle avalanche mortelle en Valais. Une avalanche a emporté 4 randonneurs à peau-de-phoque dans la région de Grünhornlücke sur la commune de Fieschertal. ils ont été retrouvés sans vie samedi après-midi, annonce la police cantonale valaisanne dimanche.

Les victimes faisaient partie d'un groupe d'Allemands partis vendredi à 9h00 de la Finsteraarhornhütte en direction de la Konkordia-Hütte en passant par le Grünhornlücke, explique la police. Le refuge, ne les voyant pas arriver en fin de journée, a alerté la centrale 144. Un vol de recherche a alors été immédiatement effectué. Mais les randonneurs n'ont pas pu être localisés.

En raison du mauvais temps, les recherches n'ont repris que samedi après-midi et les victimes ont alors été repérées sous un cône d'avalanche. Les quatre victimes étaient toutes équipées de détecteurs d'avalanche. Mais les secours n’ont pu que constater leur décès. L'identification des victimes est en cours. Le Ministère public a ouvert une enquête, précise la police valaisanne.

Dix-neuf personnes au total ont perdu la vie cet hiver dans des avalanches, selon l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL). L'accident de samedi est le plus grave en Suisse depuis le 16 mars 2018, lorsqu'un Vaudois et trois Français ont été mortellement blessés hors du domaine skiable dans le Vallon d'Arbi.

Danger d'avalanche marqué

L'itinéraire sur lequel évoluait le groupe n'est pas réputé dangereux, mais les conditions actuellement changeantes requièrent la plus grande prudence, a indiqué Mathias Volken, porte-parole de la police valaisanne interrogé dans le journal de la mi-journée de la télévision RTS.

Le danger d'avalanche est encore marqué (degré 3 sur 5) sur tout l'Arc alpin, selon SFL. Un simple randonneur peut ainsi déclencher à lui seul une grosse coulée. Les tours à peau de phoque exigent donc une grande expérience en matière de danger d'avalanche.

(nxp)

Créé: 28.04.2019, 10h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inde: vers une réélection du nationaliste Modi
Plus...