Poussée de rougeole dans le canton de Berne

SuisseDepuis janvier, le canton a enregistré dix fois plus de cas que les trois années précédentes cumulées. La vaccination est recommandée.

Les autorités sanitaires recommandent la vaccination contre cette maladie très contagieuse.

Les autorités sanitaires recommandent la vaccination contre cette maladie très contagieuse. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le canton de Berne doit faire face à une poussée de rougeole. Depuis le début de l'année, il a enregistré 37 cas, soit dix fois plus que les trois années précédentes cumulées. Pour prévenir la maladie, les autorités sanitaires recommandent la vaccination.

Les cas enregistrés dans le canton de Berne ne concernent pas que des enfants. Des adultes ont aussi été touchés, dont certains ont dû être hospitalisés à la suite de complications graves, voire parfois très graves, annonce mercredi la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale.

Les élèves non vaccinés qui ont été en contact avec un patient atteint de la rougeole alors qu'il était contagieux ne pourront pas aller à l'école pendant une période allant jusqu'à 21 jours. Cette exclusion des établissements scolaires est nécessaire pour des raisons de santé publique.

Elèves privés d'école

En concertation avec l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), l'Office du médecin cantonal a été obligé à plusieurs reprises déjà d'interdire l'accès de l'école à tous les élèves qui n'étaient pas vaccinés contre la rougeole.

L'Office du médecin cantonal a parallèlement engagé les mesures nécessaires pour lutter contre cette maladie hautement contagieuse et pour protéger la population. Il identifie les personnes ayant été en contact avec les malades, vérifie leur statut vaccinal et recommande aux personnes non immunisées le vaccin post-exposition.

La rougeole ne cesse de gagner du terrain en Suisse. Jusqu'à fin février, 50 cas de rougeole avaient été déclarés depuis le début de l'année contre 12 pour la même période en 2018, constate l'OFSP. (ats/afp/nxp)

Créé: 13.03.2019, 17h07

Articles en relation

La rougeole mobilise le gouvernement

France voisine Le Val Thorens en Savoie est confrontée à une épidémie de rougeole, en raison de la couverture vaccinale insuffisante. Une réserve sanitaire a été mobilisée pour venir en aide. Plus...

Le lien autisme-vaccin ROR encore démenti

Santé Une nouvelle étude confirme que le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole n'augmente pas le risque d'autisme. Plus...

L'Ukraine mobilise ses prêtres contre la rougeole

Santé Les autorités ukrainiennes ont découvert que quelque 800'000 enfants n'avaient pas été vaccinés L'Ukraine est le pays qui connaît la plus forte recrudescence de rougeole Plus...

Rougeole: l'Unicef lance un cri d'alarme

Santé Des allégations faisant croire que le vaccin contre la rougeole causerait l'autisme complique la lutte contre la maladie qui a fait 136'000 morts l'année dernière. Plus...

Cri d'alarme de l'Unicef face à la rougeole

Santé La recrudescence de la rougeole dans une centaine de pays du monde, et particulièrement le Brésil, l'Ukraine et la France, inquiète. Plus...

Un décès en France

Un premier décès dû à la rougeole a eu lieu cette année en France, des suites d'une encéphalite, a indiqué mercredi l'agence sanitaire Santé publique France dans son bulletin hebdomadaire. «Afin de protéger l'anonymat de la patiente décédée, aucune information ne pourra être communiquée sur les lieu et date de décès», a précisé à l'AFP un porte-parole de l'agence sanitaire.

Sur l'ensemble de l'année 2018, trois personnes étaient décédées de la rougeole, maladie très contagieuse qui peut causer des complications graves voire fatales (encéphalite, pneumonie, perte de vision). En tout, une vingtaine de personnes sont mortes de cette maladie depuis 2008.

Depuis le début de l'année 2019, la rougeole a touché 350 personnes, soit nettement moins que sur la même période en 2018 (966), selon le point hebdomadaire publié mercredi.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le président du Kazakhstan part, la capitale prend son prénom
Plus...