Pose de la première pierre de l'usine Lonza-Sanofi

Viège (VS)Le chimiste bâlois et le géant pharmaceutique français ont lancé le début des travaux de leur usine biologique. A la clé, 200 emplois.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le fabricant bâlois de spécialités chimiques Lonza et le géant pharmaceutique français Sanofi ont posé vendredi la première pierre de leur usine de production biologique à Viège (VS). A la clé, quelque 200 emplois.

«Les travaux ont démarré aujourd'hui par une cérémonie d'inauguration du chantier», ont indiqué les deux groupes dans un communiqué commun. La nouvelle usine de cultures cellulaires mammifères à grande échelle, dédiée à la production d'anticorps monoclonaux, s'érigera à proximité d'un site existant de Lonza à Viège, berceau du groupe.

L'investissement initial se chiffre à environ 290 millions de francs et sera partagé à parts égales entre les deux partenaires. L'usine devrait être opérationnelle d'ici à 2020 et quelque 200 emplois seront créés d'ici là.

Une bonne nouvelle

«Durant la collaboration intense des derniers mois, les deux sociétés ont appris à travailler étroitement ensemble et à comprendre leurs processus de travail et leurs besoins respectifs», a déclaré Mark Funk, directeur opérationnel de Lonza lors de la cérémonie, qui a réuni des représentants des deux sociétés. Lonza emploie plus de 10'000 collaborateurs à temps plein dans le monde, dont 2700 à Viège.

L'annonce en février dernier de la construction de cette nouvelle usine a été une bonne nouvelle pour l'avenir du site haut-valaisan. «C'est un message fort», avait alors confié le chef du département valaisan de l'économie Jean-Michel Cina. (ats/nxp)

Créé: 22.09.2017, 14h56

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inquiétude chez les employés de TAmedia
Plus...