Payot riposte au Black Friday au profit de Caritas

ShoppingLa chaîne de librairies s’allie à plusieurs magasins pour reverser aux démunis des dons collectés le 23 et le 24 novembre.

Le vendredi 23 novembre sera une journée de soldes à l'enseigne du

Le vendredi 23 novembre sera une journée de soldes à l'enseigne du "Black Friday". Certains magasins prendront le contre-pied en rejoignant l'initiative "Fair Friday" Image: MAGALI GIRARDIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis quelques années, le Black Friday fait le bonheur des amateurs de shopping à prix cassés. Cette journée de soldes, importée tout droit des États-Unis, aura lieu ce vendredi, mais certaines enseignes sont bien décidées à la bouder, voire à riposter.

Les Librairies Payot ont ainsi lancé une initiative baptisée Fair Friday, qui retourne le concept pour qu’il profite aux plus démunis. Les 23 et 24 novembre, son réseau de magasins proposera aux clients de payer leurs achats un peu plus cher et reversera le surcoût à l’œuvre d’entraide Caritas.

Pour expliquer sa démarche, Payot se montre particulièrement remonté contre le Black Friday: «Cette opération commerciale est une incitation à l’hyperconsommation que nous jugeons inadaptée à une époque où le développement durable, l’éthique et la «consommation raisonnée» constituent des priorités sociétales majeures», indique l’entreprise dans un communiqué.

La chaîne de librairies ne sera pas seule à porter le mouvement. Après un appel lancé début novembre, quelque 120 enseignes ont déjà rejoint l’opération en Suisse romande, dont 60 dans le canton de Vaud. (TDG)

Créé: 21.11.2018, 18h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Trump décrète l'urgence nationale pour construire son mur
Plus...