Nicolas Blancho veut être armé

MenacesLe président du Conseil central islamique suisse a fait une demande de port d'armes. Celle-ci a été rejetée.

Nicolas Blancho estime que lui et sa famille ne sont pas en sécurité.

Nicolas Blancho estime que lui et sa famille ne sont pas en sécurité. Image: (photo d'illustration)/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président du Conseil central islamique suisse (CCIS) Nicolas Blancho a déposé une demande de permis de port d'armes en raison des menaces dont il dit être l'objet avec sa famille. Mais cette requête a été refusée par la police cantonale bernoise, selon le CCIS.

La police cantonale bernoise n'a pas voulu se prononcer ce lundi 3 août sur ce cas, invoquant la protection des données et de la personnalité. Les deux quotidiens Tages Anzeiger et Bund avaient évoqué cette demande de permis de port d'armes.

Le CCIS s'est dit lundi désagréablement surpris par la parution dans la presse de cette affaire. Il explique dans un communiqué que cette démarche est intervenue après la multiplication de menaces proférées à l'encontre du président, de sa famille et de ses enfants.

Les raisons pour lesquelles la demande a été refusée n'ont pas été précisées. Un recours aurait été déposé contre la décision de la police cantonale bernoise.

(ats/nxp)

Créé: 03.08.2015, 10h47

Articles en relation

Nicolas Blancho comprend que les gens se radicalisent

Etat Islamique Le président du Conseil central islamique suisse s'en prend à l'EI. Il comprend cependant la radicalisation quand il n'y a plus d'autres choix. Plus...

«La charia interdit de faire régner la terreur en Suisse»

Extrémisme L’État islamique (EI) a appelé à tuer des «infidèles» en Occident. Nicolas Blancho, le président du Conseil central islamique (CCIS) en Suisse, s’élève contre cette fatwa. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les 30 ans du mur de Berlin
Plus...