Les journalistes de l'ats en grève illimitée

MédiasLa rédaction de l'Agence télégraphique suisse conteste le plan de restructuration mis en place par la direction.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le mouvement, qui est soutenu par les syndicats des médias Impressum et syndicom, a été décidé lundi soir lors d'une assemblée du personnel par 124 voix contre 8 et six abstentions, indique un communiqué de la Commission de rédaction (CoRé). L'action, «de durée illimitée», a débuté mardi à 06h30. Elle a été reconduite pour la journée de mercredi, selon une source proche des grévistes.

Les journalites de l'ats se sont d'abord rendus dans un établissement public de la ville, selon des images d'ats-vidéo. Vers midi, ils se sont rendus en cortège sur la Place fédérale, au son d'un concert de sifflets et en brandissant une banderole.

Plusieurs représentants de la politique et des syndicats ont exprimé leur solidarité envers les grévistes. Le conseiller national socialiste bernois Matthias Aebischer a sévèrement critiqué le CEO de l'ats Markus Schwab et exigé sa démission.

Peu de cas du personnel

La CoRé reproche en particulier à la direction de ne pas être entrée en matière sur ses principales revendications. Elle conteste l'ampleur et la rapidité de l'annonce des coupes (environ 36 postes sur un total de 150 équivalents plein temps dans la rédaction). Reconnaissant certaines améliorations apportées au plan social, la rédaction critique cependant en particulier le plan des mises à la retraite anticipée, qui prévoient un recours à l'assurance chômage.

Elle accuse aussi la direction, en qui elle dit avoir perdu toute confiance, de ne pas avoir de vision stratégique. Elle critique les déclarations du CEO Markus Schwab dans une interview à la NZZ am Sonntag. Le patron de l'ats y souligne que l'ats est une société anonyme qui a pour but de faire des profits raisonnables, et qu'elle n'a pas d'obligation de proposer un service public. Elle n'a de responsabilité qu'envers ses actionnaires.

Aide de la Confédération

Pour la rédaction et les syndicats, ces déclarations sont de nature à mettre en danger le contrat de la Confédération avec l'ats, de même que l'aide de deux millions de francs prévue dès 2019 via la redevance radio-TV.

La commission du personnel exige de pouvoir rencontrer, en présence des syndicats, des représentants du conseil d'administration, afin d'entamer des «négociations sérieuses sur les revendications de la rédaction».

L'agence a annoncé des pertes de recettes de 3,1 millions de francs pour l'année 2018. Celles-ci s'ajoutent à une perte de 1 million pour l'année 2017. En cause, une baisse des tarifs et l'abandon de certains services par les clients. Pour la direction, ces pertes sont structurelles et rendent la restructuration inévitable. Une grève d'avertissement de trois heures avait déjà eu lieu mardi dernier.

(ats/nxp)

Créé: 30.01.2018, 08h09

Articles en relation

Les journalistes d'agence en Suisse débraient

Crise des médias Les journalistes de l'Agence télégraphique suisse (ATS) exigent des négociations ouvertes sur la suppression de 36 postes à plein temps sur 150 au sein de la rédaction. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Une nouvelle espèce d'hominidé découverte
Plus...