Les jeunes peuvent aussi finir aux soins intensifs

Coronavirus Le co-médecin chef de l'hôpital de Bâle-Campagne avertit: le virus peut parfois infecter des personnes jeunes et en bonne santé, «si elles n'ont pas de chance».

La situation varie d'un patient à l'autre.

La situation varie d'un patient à l'autre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les jeunes peuvent eux aussi être grièvement atteints par le coronavirus. Deux patients âgés d'une trentaine d'années ont dû être placés sous respirateur artificiel aux soins intensifs, explique le co-médecin chef de l'hôpital de Bâle-Campagne, Philip Tarr.

L'un de ces patients souffrait d'un léger asthme, mais l'autre n'avait aucune maladie antérieure. «C'est aussi un avertissement», assure Philip Tarr dans une interview publiée jeudi par 20Minuten. Le virus peut parfois infecter des personnes jeunes et en bonne santé, «si elles n'ont pas de chance».

Les patients qui doivent être placés sous respirateur ont environ 50% de chances de survivre, explique le médecin. Mais la situation varie d'un patient à l'autre. ceux qui sont jeunes et en bonne santé sont certainement mieux lotis que les plus âgés.

En moyenne, les patients infectés par le coronavirus doivent rester quatorze jours sous respirateur. Pour cette raison, les hôpitaux ont besoin de nombreux appareils et de personnel, souligne Philip Tarr, qui dirige le département infectiologie et hygiène hospitalière de l'établissement cantonal.

L'hôpital dispose jusqu'à la fin de la semaine de 20 places avec respirateur. Dans une à deux semaines, ce nombre montera à 60. Des cliniques privées mettront des appareils et des spécialistes à disposition.

«Confiant»

Philip Tarr se dit «optimiste que nous pourrons maîtriser la crise en Suisse». Il rejette l'idée de pratiquer des tests de Covid-19 à large échelle, en raison des capacités limitées en personnel, en matériel et en laboratoires. Et cela, même si la capacité de test a déjà doublé en une semaine.

A ses yeux, la possibilité de prévenir une vague comme celle subie par la Lombardie dépendra fortement des mesures prises. Le docteur Tarr s'attend toutefois à ce que la pandémie continue d'occuper fortement les hôpitaux «au moins jusqu'à la fin juin». D'ici là, l'hôpital cantonal de Bâle-Campagne a décrété un gel des vacances. (ats/nxp)

Créé: 19.03.2020, 13h04

Articles en relation

Direct - Plus de 35'000 décès dans le monde

Coronavirus Retrouvez toutes les informations sur l'évolution de l'épidémie du coronavirus. Plus...

La barre des 3000 contaminés franchie en Suisse

Coronavirus L'OFSP compte désormais 3028 cas testés positifs dans le pays. Il y aurait au moins 21 morts selon Berne. Mais la couverture médicale est assurée pour le moment. Plus...

Les syndicats s'opposent aux activités non urgentes

Coronavirus Le Conseil fédéral a discuté mercredi de mesures supplémentaires visant à atténuer les conséquences économiques de l'épidémie. Plus...

Le concours Eurovision de la chanson est annulé

Coronavirus Comme l'épidémie de Covid-19 se poursuit, les organisateurs du concours de la chanson ont décidé de renoncer à la manifestation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...