Les insectes exotiques nuisibles pullulent

EnvironnementLe frelon asiatique, la fourmi d'Argentine ou encore le moustique tigre sont quelques-unes des espèces qui ont fait leur nid en Suisse.

Le frelon asiatique constitue également une espèce d'insecte problématique.

Le frelon asiatique constitue également une espèce d'insecte problématique. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les plantes et les insectes envahissants peuvent devenir problématiques, rappelle la Fédération suisse des désinfestateurs à l'occasion de la Journée mondiale de la lutte contre les nuisibles mercredi. Et le nombre d'espèces susceptibles de causer des dégâts croît.

Les entreprises de lutte contre les nuisibles sont souvent les premières à constater l'introduction d'une espèce animale exotique, relève la Fédération dans un communiqué diffusé vendredi.

Si des mesures de lutte appropriées sont prises à temps, on peut réussir à lutter efficacement, souligne-t-elle. Il faut pour cela une bonne mise en réseau international de professionnels, mais aussi de nombreuses connaissances techniques de la part des spécialistes de la désinfestation.

Fourmis, frelon

La Fédération cite le cas de la fourmi d'Argentine. Une énorme colonie a été découverte dans le bassin méditerranéen et a entièrement écrasé les fourmis indigènes. Introduite plusieurs fois en Suisse, elle a toujours pu être éradiquée jusqu'à présent.

Une importante colonie d'une autre espèce de fourmi envahissante, la Tapinoma magnum, a été découverte à Lavaux (VD) en 2017. On la combat depuis lors.

Le frelon asiatique constitue également une espèce d'insecte problématique. Après son introduction accidentelle dans le sud-ouest de la France, l'espèce a colonisé toute la France, le nord de l'Espagne, des parties de l'Allemagne et de l'Angleterre.

En Suisse, on a découvert une reine dans le canton du Jura en 2017. Ce sont les apiculteurs et désinfestateurs qui ont débusqué les premiers spécimens.

Moustique tigre

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) surveille la propagation de ces espèces. Dans le Tessin et le canton de Zurich, on lutte contre les populations de moustiques-tigres pour limiter leur diffusion.

La Fédération des désinfestateurs cite d'autres espèces envahissantes d'insectes exotiques qui peuvent devenir gênantes ou nuisibles dans les environnements urbains: coccinelle asiatique, punaise diabolique, punaise du pin, capricorne asiatique, scarabée japonais et d'autres espèces de fourmis.

«Les traitements 'naturels' sont de plus en plus utilisés», note Stéphane Aeschlimann. Par exemple chauffer des pièces ou des meubles à plus de 50° pour éradiquer les punaises ou utiliser de la silice pour lutter contre les fourmis. «Mais dans des cas comme celui de Lavaux, où on a affaire à des millions d'individus, il n'y a pas d'alternative à la lutte chimique». (ats/nxp)

Créé: 03.06.2018, 08h26

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Levrat quitte la présidence du PS
Plus...